8e Conférence des Parties à la Convention de Nairobi

Contacter notre service communication

This block is broken or missing. You may be missing content or you might need to enable the original module.
La 8ème Conférence des Parties à la Convention de Nairobi se tient en ce moment aux Seychelles (22-24 juin). C’est l’occasion de présenter les avancées du projet soutenu par le FFEM UICN-FFEM-SWIO sur la conservation et l’exploitation durable des écosystèmes de monts sous-marins et sources hydrothermales du sud-ouest de l’Océan au-delà des zones de juridiction nationale.

Quel rôle pour la Convention de Nairobi dans la haute mer ?

La Convention de Nairobi pour la protection, la gestion et le développement de l’environnement marin et côtier de la région de l’océan Indien occidental est la convention de mers régionales sous le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) pour cette région.

Cette convention, qui fête cette année son trentième anniversaire, constitue le cadre privilégié pour les actions de coopération internationale relatives à l’environnement marin et côtier dans cette région.

Des scénarios possibles pour l’océan Indien occidental

Le projet UICN FFEM-Haute mer Océan Indien (UICN FFEM-SWIO) sur la conservation et l’exploitation durable des écosystèmes de monts sous-marins et sources hydrothermales du sud-ouest de l’Océan au-delà des zones de juridiction nationale y est représenté par Aurélie Spadone (UICN), Julien Rochette (Iddri) et Glen Wright (Iddri).

Ses actions ont été présentées lors de l’atelier ‘’Science-to-Policy’’, samedi 20 juin, et un side-event a été organisé lundi 22 juin pour discuter du rôle que pourrait avoir la Convention de Nairobi dans le développement d’outils de gestion par zone dans les zones au-delà de la juridiction nationale.

Ce side-event a été un succès et la session de discussions a été riche. De nombreux représentants des Etats parties à la Convention ont participé et ont fait des remarques très constructives.

Une ou plusieurs décisions de cette 8e COP de la Convention de Nairobi pourraient concerner la conservation de la biodiversité et l’utilisation durable des ressources dans ces zones au-delà de la juridiction nationale

Le document d’information de l'IDDRI‘’Outils pour la gestion par zone dans les espaces marins situés au-delà des juridictions nationales : scénarios possibles pour l’océan Indien occidental’’, élaboré dans le cadre du projet UICN FFEM-SWIO (Haute mer Océan Indien), a servi de base à cette discussion.