Le FFEM et Fondo para la Acción Ambiental y la Niñez ont signé ce jeudi 26 juillet à Bogota, en présence du Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian, un accord de financement pour développer un mode de gestion durable des forêts pour une valorisation et une exploitation raisonnée du bois, principale ressource économique des communautés locales.

Le Pacifique colombien est considéré comme un point chaud de biodiversité, mais présente l’un des plus forts taux de déboisement, en grande partie illégal, du pays. Par ailleurs, la région, une des plus pauvres de Colombie et qui a largement souffert du conflit armé, est majoritairement composée de communautés propriétaires de vastes territoires collectifs.
 
Dans le contexte des accords de paix, il s’agit donc par ce projet pilote de développer des principes de gouvernance intégrant une participation multi-acteurs et d’accompagner un processus d’aménagement forestier communautaire pour une exploitation légale et durable des forêts. Le projet est mené en collaboration avec le Ministère colombien de l’Environnement et du Développement Durable (MADS), qui capitalisera les résultats dans le but d’adapter sa politique forestière à échelle nationale.

Le projet bénéficie d’un soutien du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation français et prévoit un échange d’expériences Sud-Sud en matière d’aménagement forestier durable avec différents acteurs du Bassin du Congo.