• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
FRB_Selection_219
FRB_Selection_220
© Geoffroy Lasne_FRB (4)
FRB_Selection_227
À l’occasion de ses 10 ans, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) – avec le soutien de son Conseil d'orientation stratégique, dont fait partie le FFEM – a lancé un prix Jeunes chercheurs. Cette récompense permet de mettre un coup de projecteur sur celles et ceux qui débutent dans la recherche et qui, par la qualité de leurs travaux, contribuent significativement aux sciences de la biodiversité.

La cérémonie de remise des prix, tenue le 26 septembre 2018, a récompensé neuf jeunes chercheurs, dont les travaux ont été évalués par un jury scientifique et sélectionné par les partenaires financiers. Dans la catégorie « Recherche associant biodiversité et enjeux de développement dans les pays du Sud », le FFEM a décerné un prix à Améline Vallet, pour sa thèse visant à analyser les arbitrages pouvant apparaître dans un territoire, entre services écosystémiques fournis par les espaces naturels et la biodiversité et différentes activités économiques. L’approche interdisciplinaire mobilisée par Mme Vallet, entre écologie, économie et sociologie, met en évidence les meilleures façons de conjuguer réussite économique, équité sociale et durabilité environnementale dans la gestion des territoires. Son terrain de recherche s’est concentré sur deux pays d’Amérique latine, le Costa Rica et le Pérou, Etats pionniers dans la mise en œuvre d’outils de protection de la biodiversité et des services écosystémiques.

Le partenariat que le FFEM a noué avec la Fondation pour la recherche sur la biodiversité s’inscrit dans une optique de développement des liens avec le milieu de la recherche, afin d’aider à la décision par une meilleure compréhension du fonctionnement des écosystèmes et des services écosystémiques associés.

Dès 2013, le FFEM et la FRB se sont associés pour lancer un appel à projets de recherche sur les « scenarios de biodiversité » (trajectoires futures plausibles de la biodiversité en réponse aux modifications environnementales et en fonction des modes de gestion ou de développement alternatifs), qui s’est traduit par le soutien à des projets à Madagascar, au Sénégal, en Afrique de l’Ouest et dans le bassin du Congo, ainsi que dans la cordillère des Andes avec le projet Bio-Thaw. De magnifiques photos, réalisées par l’un des chercheurs impliqués dans ce dernier projet, ont fait l’objet d’une exposition, coproduite par la FRB, l’IRD et le FFEM, « Des oasis au sommet des Andes » que l’on a pu admirer sur les grilles d’un square parisien en juin dernier, et qui voyagera prochainement à travers le globe.

Sa participation au lancement de la première édition du Prix jeunes chercheurs de la FRB permet au FFEM de poursuivre son engagement dans cette voie et d’encourager les travaux de recherche qui contribuent à la réflexion et développent les connaissances afin de mieux orienter les décisions relatives à la prise en compte de la biodiversité dans les pays du Sud.