• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Visuel M2PA
Dans le cadre d’un voyage de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco à Tirana en Albanie le 16 octobre dernier, le Fonds environnemental pour les AMP de Méditerranée, bénéficiant de l’appui de sa Fondation, a officialisé son soutien financier à l’Aire marine protégée de Karaburun Sazan. S.E. Monsieur Bernard Fautrier, en sa qualité de Trésorier du Fonds environnemental a procédé à la signature d’une convention tripartite avec l’autorité albanaise en charge de la gestion des Aires protégées en Albanie, la National Agency for Protected Areas et l’ONG Flag Pine.

Déclarée en 2010 Parc national marin par les autorités albanaises, l’Aire marine protégée de Karaburun Sazan s’étend sur une superficie de 12 570 ha au Sud de l’Albanie sur la mer Adriatique.  Le site, dont la gestion est placée sous la responsabilité de la délégation Vlore de l’Agence nationale pour les Aires protégées, est un véritable havre de protection pour les herbiers de posidonie, coralligènes, tortues marines, dauphins et phoques moines de Méditerranée.

Un plan de gestion pour la préservation de ce patrimoine marin a été adopté en 2014 grâce aux financements du Fonds pour l’environnement mondial (FEM). En synergie avec les aides octroyées par le ministère de l’Environnement albanais, le partenariat technique et financier qui vient d’être signé par le Fonds environnemental pour les AMP de Méditerranée permettra une :

  1. Amélioration de la surveillance et de la sensibilisation des usagers
  2. Identification d’espèces/habitats indicateurs de l’efficacité de gestion de l’AMP
  3. Maintenance des équipements et du centre d’accueil et d’information
  4. Gouvernance locale élargie associant autorités nationales et société civile

Le bureau régional RAPA Vlora sera responsable de la coordination et de la supervision des activités menées conformément au plan de gestion approuvé, tandis que l’ONG Flag Pine sera responsable de la mise en œuvre sur le terrain des activités prévues et budgétées.
 
Le financement accordé par le Fonds environnemental méditerranéen s’élève à 44 455 euros sur un budget total de 59 500 euros et permettra de mener à bien l’ensemble des activités prévues pour une première période de 12 mois, au terme de laquelle une évaluation sera effectuée.

Ce soutien s’inscrit dans le cadre du projet « Vers la création d’un Fonds environnemental pour les AMP de Méditerranée »  porté conjointement avec le FFEM (Fonds français pour l’environnement mondial).