Couverture du rapport annuel 2015
A l'occasion de la sortie de son rapport annuel, le FFEM revient sur les temps forts de son activité menée sur l'année 2015.

2015 était une année structurante pour le FFEM, avec une nouvelle stratégie adoptée

  • A la suite de sa reconstitution à hauteur de 90 millions d'euros, le FFEM s'est doté d'un nouveau cadre de programmation stratégique qui court jusqu'à fin 2018.
  • Ses interventions se concentreront prioritairement sur les territoires urbains durables, les financements innovants de la biodiversité, la gestion intégrée et la résilience des zones littorales et marines, la transition énergétique et enfin l'agriculture et les forêts durables.

Un réservoir de nouveaux projets, avec une entrée fléchée sur l'adaptation au changement climatique

  • Le FFEM a décidé de renforcer son intervention sur les actions d'adaptation au changement climatique, avec un accent mis sur les territoires urbains durables et la résilience des écosystèmes côtiers.
Territoires urbains durables et gestion et résilience des zones littorales et marines

Aligner les projets 2015 sur la stratégie 2015-2018

  • En 2015, un effort a été fourni pour reconstituer le réservoir de projets afin de mettre en oeuvre concrètement la stratégie 2015-2018. 
  • 20 projets ont été approuvés au stade de l'identification ; 12 nouveaux projets ont été engagés pour un montant de 15,7 millions d'euros. Sur l'ensemble des projets identifiés et engagés, 66% des projets restent ciblés en Afrique et en Méditerranée.
  • En cohérence avec les engagements français pris sur les enjeux liés aux changements climatiques, en particulier ceux relatifs à l'organisation de la COP21, le FFEM s'est attaché à articuler ses opérations autour du climat, en ciblant son soutien sur des actions de réduction d'émission de gaz à effet de serre et d'adaptation au changement climatique.
Répartitions des projets 2015 par domaine d'intervention et par thématique de concentration