Dégradation des terres et polluants chimiques

Pour lutter contre l'appauvrissement des terres, la perte de fertilité ou encore l'insécurité alimentaire, le FFEM finance en priorité des projets qui améliorent la résilience des écosystèmes ou qui inversent les processus d'érosion. Il privilégie notamment le développement de systèmes de production agricole durables.

Les pollutions présentent également des menaces fortes pour l'environnement et les populations. Le FFEM finance en priorité des projets d'élimination des polluants et de prévention qui s'inscrivent pleinement dans le cadre de trois conventions : la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants, la Convention de Bâle sur les déchets dangereux et la Convention de Minamata sur le mercure
Burkina, agro - pastoralisme

Face aux enjeux de dégradation des terres, quelles solutions pilotes ?

Soudan, dégradation des terres

LES ENJEUX

La dégradation des terres correspond à une réduction des capacités de la terre à fournir des biens et des services à l'écosystème et à ses bénéficiaires.

Elle se caractérise par une diminution de la teneur en éléments organiques nutritifs des sols, qui entraîne une perte de fertilité et des bouleversements dans les systèmes de drainage des eaux. Elle est le produit des variations climatiques et des actions anthropiques conduisant à une altération des écosystèmes des zones arides.

Ce phénomène affecte à la fois la biodiversité et les conditions sociales et économiques des populations. Il met en péril les moyens de subsistance d'un milliard d'habitants sur Terre. Elle est liée aux phénomènes de désertification et de déforestation.

LA DEMARCHE

L'action que conduit le FFEM s’inscrit pleinement dans les principes de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification.

Le FFEM finance en priorité les projets qui améliorent la résilience des écosystèmes ou contribuent à la lutte contre la désertification. Il privilégie notamment le développement de systèmes de production agricole durables.

Il agit prioritairement dans la région représentée par les Etats membres de l'Observatoire du Sahara et du Sahel, en appuyant  des projets locaux visant à soutenir la résilience des écosystèmes par le développement de systèmes de productions agricoles durables (agriculture de conservation, agroécologie), par la promotion d'initiatives locales et par la gestion rationnelle des ressources naturelles.

Le FFEM agit dans deux sous-domaines liés à la dégradation des terres :

  • la lutte contre la désertification,
  • et la lutte contre la déforestation.

Les projets du FFEM ciblent en priorité la lutte contre la désertification et la dégradation des terres ainsi que la réduction des émissions de gaz à effets de serre (GES) liées aux activités agricoles, à la déforestation et à la dégradation des forêts. Ils privilégient ainsi plusieurs types d’intervention :

  • Développement et diffusion des techniques agroforestières de conservation des eaux, des sols et des arbres, et leur adaptation aux contextes écologiques, agronomiques, socio-économiques et culturels des zones sèches
  • Soutien à la diversité des systèmes de production et à la combinaison de stratégies agricoles et non-agricoles
  • Développement de la gestion par bassin versant et par écosystème
  • Sécurisation de la mobilité et des systèmes pastoraux
  • Systèmes de surveillance et d’alerte précoce environnementale en lien avec les enjeux agricoles
  • Renforcement de la durabilité des systèmes oasiens
  • Gestion communautaire des ressources naturelles et responsabilisation des populations rurales.

Face aux enjeux de pollution chimique, quelles solutions pilotes ?

agriculteur Colombie

LES ENJEUX

Les Polluants organiques persistants (POP) sont douze substances dangereuses (pesticides, produits chimiques industriels, sous-produits chimiques) à longue durée de vie et migrant dans les sols et l’eau, parfois sur de très longues distances. S’accumulant au long de la chaîne alimentaire, ils sont ingérés par les êtres vivants chez lesquels ils sont à l’origine de problèmes immunitaires et de malformations génétiques.


Ces POP présentent des menaces fortes pour l’environnement, mais aussi et surtout pour la santé, avec des impacts graves notamment durant la grossesse.

LA DEMARCHE

Le FFEM aligne son action sur la Convention de Stockholm sur les Polluants Organiques Persistants, et la Convention de Bâle sur les déchets dangereux. Le mercure est également inclus dans le domaine des polluants chimiques, selon les principes de la Convention de Minamata sur le mercure.


Il agit sur la prévention et l’élimination de ces polluants depuis 2004.

24 projets
luttant contre la dégradation des terres, financés entre 1994 et 2016
1,5 milliard
de personnes dans le monde sont touchées par la dégradation des terres
Carte interactive
Géographie
Type de financement
Antennes
Filtres

Géographie

Type de financement

  • subvention

Antennes

Display local antennas

Filtres

Lancer la recherche
Voir la carte de tous les projets

Téléchargement

guide méthodologique

Sols tropicaux, pratiques SCV, services écosystémiques

Cette publication (2009) présente les principaux acquis scientifiques de l’agroécologie sur une dizaine d’années de soutien de l'AFD et du FFEM à des programmes de développement. ...
Jun 2008
outils techniques

Sols tropicaux, pratiques SCV, services écosystémiques

Cette publication (2009) présente les principaux acquis scientifiques de l’agroécologie sur une dizaine d’années de soutien de l'AFD et du FFEM à des programmes de développement. ...
Jun 2008
publication

Sols tropicaux, pratiques SCV, services écosystémiques

Cette publication (2009) présente les principaux acquis scientifiques de l’agroécologie sur une dizaine d’années de soutien de l'AFD et du FFEM à des programmes de développement. ...
Jun 2008