La Facilité d’assistance technique pour l’agroforesterie (Agroforestry Technical Assistance Facility – ATAF) vient de réaliser son premier closing à hauteur de 2,8 millions USD. L’ATAF est un fonds de subventions parallèle aux investissements du fonds Moringa. Il est géré par le Common Fund for Commodities (CFC).

Les principaux contributeurs sont le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM), la Banque Africaine de Développement (via le Fonds d’assistance pour le secteur privé africain – FAPA), le Fonds d'investissement et de soutien aux entreprises en Afrique (FISEA – groupe AFD). La Banque de Développement Néerlandaise (FMO) apportera son appui au premier projet lancé au Nicaragua. L'Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) apportera son soutien via son Pilote d’investissement foncier responsable.

ATAF : un fonds de subventions parallèle aux investissement du fonds Moringa et géré par le Common Fund for Commodities (CFC)
Cet outil unique et innovant est destiné à l’adaptation des chaines de valeur agricoles au changement climatique, à l’amélioration de la résilience des fermiers et à la promotion de l’agroforesterie comme un moyen durable d’exploitation de la terre.

L’ATAF est un partenariat Public-Privé avec le Fonds Moringa. Son rôle est de fournir l’assistance technique nécessaire pour amplifier et démultiplier les impacts sociaux et environnementaux positifs générés via les investissements du fonds.

Moringa est le premier et le seul véhicule d’investissement dédié à la promotion de l’agroforesterie comme catalyseur de création de valeur partagée le long de chaînes de productions agricoles. Investir aujourd’hui dans l’agroforesterie est un moyen de relier les politiques agricoles et forestières autour d’une gestion systémique de la terre, concept considéré comme une solution prometteuse pour la réduction et l’adaptation au changement climatique (grâce à l’amélioration de la qualité des sols, la capture du carbone, la protection de l’eau et de la biodiversité). Cette approche globale s’inscrit comme une nouvelle façon de financer la gestion des territoires en rassemblant des acteurs publics et privés autour de chaines de valeurs inclusives, générant ainsi des bénéfices à la fois économiques, environnementaux et sociaux. L’ATAF soutient le Fonds Moringa dans son approche innovante et transversale, en optimisant particulièrement les impacts sociaux et environnementaux de ses investissements.

L’ATAF contribue ainsi à lever les barrières ralentissant le développement de systèmes agroforestiers viables et l’inclusion des petits producteurs à des schémas d’agriculture contractualisée. En fournissant aux producteurs un accès à la formation, en promouvant des sujets de recherche innovants et en assistant des initiatives commerciales, l’ATAF sera en mesure de mettre en place un écosystème favorisant la résilience des producteurs et des territoires en Amérique Latine et en Afrique Sub-Saharienne.

Deux premiers projets d'assistance technique approuvés
La première réunion du comité de direction de l’ATAF s’est tenue à Paris le 4 novembre. Ce fut l'occasion d'approuver les deux premiers projets d'assistance technique.

Au Nicaragua, le Matagalpa Agroforest Resilient Landscape Program (MATRICE) favorisera l’élan entrepreneurial chez les petits producteurs et supportera l’établissement d’un schéma d’agriculture contractualisée du café, cristallisé autour de l’entreprise Cafetalera Nicafrance dans laquelle Moringa a investi en 2015. 20.000 arbres seront plantés dans le but de réduire le changement climatique et 250.000 plants de café résistants aux maladies seront distribués aux petits producteurs, aujourd’hui frappés par la rouille et le changement climatique (responsables de la chute de production de 40% du café au Nicaragua). Ce projet facilitera aussi la mise en place de partenariats Public-Privé innovants et collaboratifs, pour permettre au pays d’atteindre son objectif de restauration de 2,8 millions d’hectares de terres, dans le giron de l’Initiative 20x20 porté par le World Resources Institute (WRI).

Au Belize, le Projet de Gestion Durable des Résidus de Noix de Coco (Sustainable Coconut Residues projects – SCR) aura pour but de mettre en place des solutions viables pour transformer et valoriser les coproduits et déchets liés à la production de noix de coco de TexBel, entreprise du portefeuille Moringa, ainsi que de ses producteurs affiliés. L’énergie générée et les revenus des produits commercialisés, comme l’artisanat, seront moteurs d’impacts sociaux positifs pour les communautés locales et bénéfiques en termes d’impact environnemental global grâce à la réduction de l’empreinte carbone de l’entreprise.

 

Contacts :
Clément Chenost, Président de l’ATAF c.chenost@moringapartnership.com 
Nicolaus Cromme, Gestionnaire de l’ATAF nicolaus.cromme@common-funds.org