Contacter notre service communication

This block is broken or missing. You may be missing content or you might need to enable the original module.
Une nouvelle convention est signée aujourd’hui entre le FFEM et le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN France) pour la mise en œuvre de la cinquième phase du Programme de Petites Initiatives (PPI5) sur la période 2016-2019, alors que le PPI célèbre ses 10 années d’existence.

Le PPI5 : une 5ème phase pour encourager les dynamiques régionales

Son objectif est de renforcer l’influence et la contribution de la société civile et des collectivités décentralisées en Afrique de l’ouest et centrale en matière de préservation de la biodiversité mondiale et de lutte contre les changements climatiques. Le PPI5 cible les organisations capables de mener des actions concrètes sur le terrain, de mutualiser leurs actions et d’influencer les politiques publiques et le secteur privé.

Le programme prévoit le lancement d’appels à projets dès début 2017

Les thématiques éligibles sont la conservation de la biodiversité et la lutte contre le changement climatique à travers des solutions fondées sur la nature.

Le programme interviendra :

  • en Afrique de l’Ouest : dans les pays côtiers du Golfe de Guinée et en périphérie des grandes aires protégées sahéliennes
  • en Afrique Centrale, en particulier dans les pays du bassin du Congo.

Une société civile renforcée permet de mieux répondre aux défis environnementaux

En 10 ans, 144 OSC ont déjà reçu un appui du PPI. Progressivement certaines sont devenues des acteurs majeurs au sein de leurs pays respectifs. Elles participent aujourd’hui à des commissions nationales, mènent des actions de plaidoyer auprès des responsables politiques, partagent leur expertise, etc.

Depuis 2006, le PPI a permis la constitution et la structuration de réseaux entre acteurs sur des thématiques ou des régions communes. Ces partenariats se sont parfois étendus à l’international, aboutissant à des coopérations entre acteurs de la société civile au nord et au sud. Le PPI constitue aujourd’hui le principal outil de la coopération française finançant directement les OSC de pays du sud pour des actions spécifiques de conservation.