diapo - Lutte contre la désertification par l’appui au pastoralisme dans le Ferlo - Visuel

Contacter notre service communication

This block is broken or missing. You may be missing content or you might need to enable the original module.
Améliorer la gestion des ressources pastorales dans la région du Ferlo et dans la Vallée du Fleuve Sénégal, contribue à lutter contre la désertification dans cette Région particulièrement vulnérable au changement climatique.
Contexte

Au Sénégal l’élevage contribue pour 4% au produit intérieur brut et 30% de la population vit, au moins en partie, des produits d’élevage. Le secteur est essentiel pour la sécurité alimentaire du pays. La principale zone d’élevage est le Ferlo, un territoire semi-aride qui couvre 40% du pays et compte pour 2/3 du cheptel national. La région est adaptée à la pratique d’un élevage extensif mobile, c’est une zone de départ et de transit du bétail en saison sèche et une zone d’accueil en saison des pluies. Le système pastoral local est caractérisé par l’accès partagé à l’espace et aux ressources naturelles : pâturages, eau et bois.

Depuis quelques dizaines d’années, de nombreux forages profonds ont été réalisés dans la région, modifiant profondément l’économie de ce territoire : les populations d’agro-éleveurs se sont peu à peu sédentarisées, elles ont commencé à exploiter les ressources fourragères tout au long de l’année et à cultiver les terres autour des forages.

Du fait de l’évolution du climat dans le domaine sahélien, et de l’augmentation de la pression sur les ressources (extension des aires cultivées, surpâturage, augmentation des feux de brousse) on observe une dégradation des ressources, et une désertification progressive dans certaines zones du Ferlo.

Descriptif

Le projet est divisé en trois composantes :

  1. Appui à la gestion collective des pâturages par les « Unités pastorales » ou UP. Il s’agira d’appuyer environ 26 Unités Pastorales dans la zone d’intervention du projet). Le but de ces unités pastorales est d’organiser la concertation entre les acteurs et la gestion collective des ressources sur un territoire (ex : mise en place d’un code local définissant des règles d’usage).
  2. Organisation et mise en réseau des acteurs du territoire pour une meilleure gestion des ressources. Les UP et organisations professionnelles impliquées dans le projet seront renforcées sur les aspects de gestion organisationnelle et financière ; ont les incitera également à se regrouper en fédérations communales et régionales afin d’augmenter leur influence de plaidoyer et d’améliorer la coordination entre elles. Ces organisations seront appuyées autour d’un projet concret : la mise en place de 4 centres d’alerte et d’information, permettant aux éleveurs de prendre des décisions éclairées concernant leurs déplacements de transhumance, grâce à des informations telles que la pression d’utilisation des forages et leur fonctionnement, la situation des pâturages, les cas de foyers de maladies infectieuses, les données météorologiques, les prix du bétail sur les principaux marchés, etc. Ils permettront également de mieux organiser la lutte contre les feux de brousse.
  3. Appui technique et diversification des activités économiques. Le projet organisera la formation des responsables sur les pratiques durables d’élevage et de gestion durables des pâturages. Il détectera et appuiera par ailleurs les initiatives locales de diversification économique (aviculture, embouche, lait, etc.). Ces deux activités devraient permettre in fine de diminuer la pression sur les pâturages.
Impacts
Le projet permettra la mise en place de modes de gestion durables et in fine de conserver l’état du couvert végétal actuel dans la zone du Ferlo. Les éleveurs, mieux organisés, seront à même de revendiquer des territoires dédiés à l’élevage.
01/01/2016
date de début du projet
31/12/2019
date de fin du projet
03/07/2015
date d'octroi du projet
4 ans
Durée du financement
Dakar
Localisation
Montant global du projet 4 861 065 EUR
montant du programme
1 500 000
EUR
montant du financement FFEM
statut
Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF)
bénéficiaire(s)
Agence Française de Développement
Ministère de l'Europe et des affaires étrangères
institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
ADOS
Agence Française de Développement
AVSF
Région Rhône-Alpes
Ministère de l’Agriculture et de l’équipement rural (PASA)
cofinanceur(s)