• logo linkedin
  • logo email
Conservation de la biodiversité des forêts du bassin du Congo.
Context

Les cinq pays du Bassin du Congo (Cameroun, Congo, Gabon, RCA, RDC) couvrent une superficie totale de 4 millions de km2 et regroupent une population de 93,2 millions d’habitants avec des densités différentes (58% de la population vit en RDC). Pour la plupart des pays, le taux d’accroissement de la population prévoit un doublement d’ici 25 ans, entraînant une pression croissante sur la forêt par l’agriculture.
La superficie totale de la forêt dense du Bassin du Congo est estimée à 160 millions d’hectares. L’Afrique Centrale représenterait 10% de la biodiversité mondiale : la flore des forêts de basse altitude compterait plus de 10 000 espèces de plantes supérieures dont 3000 seraient endémiques.
Or, cette forêt subit annuellement une déforestation nette de 0,16%. Le secteur forestier représente un poids primordial dans l’économie des pays, même si cette manne ne semble pas être partagée équitablement.
Les enjeux environnementaux sont importants et en grande partie liés à la gestion durable des forêts du Bassin. Cette gestion durable progresse dans le sens où les grandes entreprises des pays se sont engagées dans différents processus de certification et que de nombreuses organisations internationales (WWF, UICN, WCS, BAD, CE…) accordent aux forêts du bassin du Congo une grande attention dans le cadre de la conservation de la biodiversité, des changements climatiques et sur le plan économique.
De nombreux progrès restent à réaliser, notamment en matière d’aménagement des concessions forestières, de législation et d’éco-certification.

Description

Le projet se décline en quatre composantes :

  • Elévation du niveau de qualité des aménagements forestiers par des plans sociaux et environnementaux mis en œuvre par les bénéficiaires du projet, après un diagnostic précis. Synthèse des connaissances et renforcement des capacités de gestion (suivi et contrôle des plans d’aménagement);
  • Formation des bénéficiaires sur les domaines de la légalité (traçabilité) et de l’éco-certification à travers des ateliers, visites de terrain, échanges d’expériences, etc. ; cette composante prévoit en outre des appuis à des centres de compétence régionaux;
  • Activités d’appui au développement et à la maturation des standards de certification (indicateurs régional et nationaux);
  • Développement du marché des produits éco-certifiés en Europe, en particulier en France (diagnostic des problèmes rencontrés dans ce commerce, étude du marché, sensibilisation des entreprises,…).
Impacts
  • Développement économique et social des pays du Bassin du Congo, non seulement en générant des emplois, mais aussi en assurant une pérennité pour l’intervention des entreprises et une gestion durable des forêts dans des économies directement dépendantes du secteur « bois ».
  • Protection de l’environnement mondial, augmente le nombre d’entreprises forestières engagées dans la certification dans une zone qui représente l’une des plus fortes concentrations mondiales de biodiversité.
  • Participe à la pérennité économique et financière des filières de bois durable en Afrique centrale, développement socio-économique local pérenne et sources financières diverses.
     
01/06/2010
Project start date
31/12/2013
Project end date
02/04/2010
Project grant date
5 ans
Duration of funding
Sectors
Kinshasa
location
financing tool
3 712 500 EUR
Amount of the program
1 500 000
EUR
Amount of FFEM funding
Achevé
Status
ATIBT (Association Technique Internationale des Bois Tropicaux)
Beneficiaries
Agence Française de Développement
Institution responsible
AFD
ATIBT
Entreprises
Fondation Chirac
Fondation Prince Albert II
LCB
TFT
KfW
Co-financiers

Chargée de projets – Aurélie Ahmim-Richard
Ahmim-Richarda@afd.fr