• logo linkedin
  • logo email
VIETNAM_barque_femme_AFD_Nils_Devernois 2
Hanoï, le 11 juin 2021 - Le séminaire de lancement du projet de gestion intégrée des zones côtières dans l'estuaire de Hai Phong, la baie d'Ha Long et de Bai Tu Long s’est tenu le 11 juin, en présence de M. Vu Truong Son, Directeur Général Adjoint de l’Administration des Mers et des Iles Vietnamiennes et Mme Virginie Bleitrach, directrice adjointe de l’AFD au Vietnam.

La baie d’Ha Long, icône touristique du Vietnam inscrite au patrimoine mondial de l’humanité, est le lieu d’une intense activité économique, qui représente une menace importante pour sa conservation : la biodiversité de la baie a déjà été gravement affectée par l’activité touristique, la production de charbon et les activités d’aquaculture et de pêche.

Face à cette situation, le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) finance un projet d’appui à la gestion intégrée des baies d’Ha Long, Hai Phong et Bai Tu Long, qui contribue à un développement économique et social durable de cette zone côtière, avec une subvention de 1,2 million d’euros. Ce projet est porté par l’Agence française de développement (AFD) et mis en œuvre par le ministère vietnamien de l’Environnement et des Ressources naturelles.

Lors du séminaire de lancement du projet, les différents acteurs se sont réunis pour discuter du plan de travail, des étapes de la mise en œuvre du projet, mais aussi faire l’état des lieux de la gestion intégrée des zones côtières de la province de Quang Ninh et Hai Phong.

La première étape de ce projet sera l’établissement d’un diagnostic, comprenant la description du milieu et le recensement de la biodiversité. Sur cette base, les acteurs institutionnels, opérateurs économiques et scientifiques développeront en concertation un mode de gestion intégrée des zones côtières au travers d’une démarche « Contrat de baie », c’est-à-dire une liste des actions à engager face aux problèmes majeurs affectant les baies. Ce travail sera mis en œuvre avec le soutien de la métropole de Brest, en France.  

  • Pour Janique Etienne, responsable des projets océans et solutions fondées sur la nature au FFEM, « ce projet est un excellent exemple de transfert de connaissances. La métropole de Brest, partenaire du projet, partagera son expérience en matière de gestion intégrée des zones côtières. Par ailleurs, le projet s’ancre parfaitement dans le cycle stratégique 2019 – 2022 du FFEM, qui favorise la résilience des littoraux à travers la gestion des usages, la limitation des pollutions et le soutien au développement de filières durables. »

Ce projet devrait permettre à la fois le développement économique et social durable de la zone, mais aussi la réduction de l’impact de la pollution sur la santé publique et l’environnement, tout en contribuant au développement du cadre réglementaire sur la mise en œuvre de la gestion intégrée des zones côtières.

  • « Je me réjouis du lancement de ce projet, essentiel pour la préservation des zones côtières de Ha Long, Hai Phong et Bai Tu Long. Il s’inscrit au cœur des priorités de coopération entre le Vietnam et l’AFD dans la lutte contre le changement climatique et la protection de la biodiversité. », a affirmé Virginie Bleitrach, directrice adjointe de l’Agence française de développement au Vietnam.

A propos de l’Agence française de développement

Le groupe AFD contribue à mettre en œuvre la politique de la France en matière de développement et de solidarité internationale. Composé de l’Agence française de développement (AFD), en charge du financement du secteur public et des ONG, de la recherche et de la formation sur le développement durable, de sa filiale Proparco, dédiée au financement du secteur privé, et bientôt d’Expertise France, agence de coopération technique, le Groupe finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et résilient.
Nous construisons avec nos partenaires des solutions partagées, avec et pour les populations du Sud. Nos équipes sont engagées dans plus de 4 000 projets sur le terrain, dans les Outre-mer, dans 115 pays et dans les territoires en crise, pour les biens communs – le climat, la biodiversité, la paix, l’égalité femmes-hommes, l’éducation ou encore la santé. Nous contribuons ainsi à l’engagement de la France et des Français en faveur des Objectifs de développement durable (ODD). Pour un monde en commun.

A propos du Fond français pour l’environnement mondial

Le Fonds français pour l'environnement mondial (FFEM) finance des projets innovants en faveur de l’environnement dans les pays en développement. Il soutient des initiatives à même de générer localement des bénéfices environnementaux, sociaux et économiques. Créé en 1994 par le gouvernement français à la suite du premier Sommet de la Terre, il a déjà permis de soutenir 333 projets dans plus de 120 pays, dont les deux tiers en Afrique.
Les projets soutenus par le FFEM ont pour but de préserver la biodiversité, le climat, les eaux internationales, les terres, la couche d'ozone, et de lutter contre les pollutions chimiques. Le FFEM tire des enseignements de ces projets-pilotes pour que les solutions les plus efficaces puissent être déployées dans d’autres lieux ou à plus grande échelle.
Le FFEM travaille en partenariat avec des acteurs des pays du Sud comme du Nord, publics ou privés : ONG, collectivités et communautés locales, établissements publics, entreprises, et avec d’autres bailleurs et organisations internationales. Les projets qu’il finance sont également soutenus par les ministères membres de son Comité de pilotage ou par l’Agence Française de Développement.

www.ffem.fr  Twitter : @FFEM_Fr

Contacts :

AFD : Charlotte Le Layo - Responsable de la communication régionale Asie du Sud-Est – lelayoc@afd.fr

FFEM : Delphine Donger - Chargée de communication - dongerd@afd.fr