« Agro-écologie et adaptation au changement climatique : nouvelle convention de financement »

publié le 07 octobre 2019
  • logo linkedin
  • logo email
Signature FFEM_AVACLIM - photo Eric Thauvin - pour l'Agence Française de Dévelop... (4))
Stéphanie Bouziges-Eschmann, secrétaire générale du FFEM et Patrice Burger, président du Centre d’actions et de réalisations internationales (CARI) ont signé le 3 octobre une nouvelle convention de financement pour le projet Avaclim, pour un montant de 1 100 000€.

L’objectif de ce projet est de contribuer au développement de l’agro-écologie dans les zones sèches de 7 pays - Afrique du Sud, Brésil, Burkina Faso, Ethiopie, Inde, Maroc, Sénégal – et d’amener les pouvoirs publics locaux à intégrer cette approche à leurs politiques de développement. Dans ce projet, l’agro-écologie est envisagée comme un outil pour l’adaptation et l’atténuation au changement climatique, mais aussi pour l’amélioration de la sécurité alimentaire sur le long terme.

Pour cela, le projet soutient le renforcement de capacités d’acteurs de l’agro-écologie au niveau local. Il promeut également une méthode d’évaluation conçue avec des scientifiques et des organisations de terrain, permettant une appropriation des résultats et des impacts pérennes dans les territoires. Enfin, il met en place des actions de plaidoyer, étayées scientifiquement, pour le développement de politiques publiques favorables à l’agro-écologie.

Ce projet est mené en partenariat avec l’ONG Both Ends, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et sept ONG partenaires. Le FFEM le co-finance aux côtés du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), de l’IRD et de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).