• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
2017 - Colombie_Pacifique Colombien © ONFA
Au travers d’expériences pilotes, le projet accompagne un processus d'aménagement forestier communautaire pour une exploitation durable, rentable et légale des forêts et constitue un levier contre la déforestation.
Contexte

42% du bois en Colombie est commercialisé de manière illégale.
Le processus de pacification du pays ouvre la voie à une meilleure  formalisation du secteur et au développement de régions marginalisées, en particulier du Pacifique, la plus pauvre du pays.
Le Pacifique Colombien est considéré comme un Hotspot de biodiversité.
Il possède plus de 5 millions d’hectares de forêts, mais présente un des trois plus forts taux de déboisement du pays. La région est majoritairement composée de communautés afrocolombiennes propriétaires de vastes territoires collectifs. Ces populations  font face à de hauts niveaux de pauvreté, des conditions de vie précaires, un chômage élevé et une faible présence de l’État liée à un long conflit armé.
L’exploitation du bois est dans ce contexte une nécessité de survie, à condition que celle-ci se fasse de manière organisée et légale.

Descriptif

Le projet se structure autour de trois composantes :

  • Renforcer les outils et les compétences des acteurs en charge de la gestion forestière en Colombie, afin de faciliter l’articulation pluri-acteurs et donner à chacun les moyens d’assurer ses fonctions et la gouvernance sur le territoire.
  • Mettre en place dans deux sites pilotes, des modèles de gestion et d’exploitation durable des forêts, pour renforcer la filière et la création de valeur additionnelle au bénéfice des populations.
  • Générer au niveau local et national des informations sur la base des expériences pilotes et de la recherche scientifique, pour la prise de décision et l’actualisation des politiques publiques forestières.

Le projet, porté par le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable en Colombie en partenariat avec l’ONF International, s’intègre dans le cadre général de la stratégie REDD+ du pays.

Impacts
  • Baisse du nombre de saisies de bois illégal sur le fleuve et dans le périmètre plus ou moins proche de la zone d’étude.
  • Augmentation des compétences métiers et des niveaux de compréhension par les communautés  dans les processus de gestion forestière durable.
  • Amélioration de la capacité des autorités locales à réaliser leurs fonctions forestières.
  • Evolution du nombre de m3/an de bois communautaire extraits et transportés légalement.
  • Indice de nécessité de base et revenus des membres des communautés améliorés et équitablement répartis.
  • 36.000 hectares minimum de superficie forestière couverte par un plan d'aménagement forestier et protégée du développement agricole anarchique.
     
01/05/2018
Date de début du projet
31/12/2022
Date de fin du projet
20/10/2017
Date d'octroi du projet
4 ans
Durée du financement
Outils de financement
Montant global du projet 9 552 000 EUR
Montant du programme
1 200 000
EUR
Montant du financement FFEM
Statut
Fondo para la Acción Ambiental y la Niñez
Bénéficiaire(s)
Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
Autres partenaires
Union Européenne
Cofinanceur(s)

Chargée de projets – Aurélie Ahmim-Richard
Ahmim-Richarda@afd.fr