• logo linkedin
  • logo email
CZZ1686-2016-Livreville © Nicolas Hertkorn (4)
Préserver la biodiversité des forêts tropicales humides et de promouvoir les bonnes pratiques en matière d’exploitation durable des forêts, grâce à un appui opérationnel au secteur bancaire du Bassin du Congo.
Contexte

Le bassin amazonien brésilien, le bassin du Congo et l’Indonésie représentent les trois principaux massifs de forêts tropicales du monde. Les besoins importants en ressources naturelles induits par la croissance et la globalisation, la pression sur le milieu de ces régions ont été particulièrement aigues au cours des 40 dernières années. La déforestation représente la première cause d’émission de gaz à effet de serre des pays de ces trois régions.

La transcription des enjeux environnementaux en données économiques représente un des enjeux majeurs d’une transition vers un mode de développement plus durable.
 

Descriptif
  • Prise en compte des notions et des implications du développement durable dans les prises de décision de financement des banques;
  • Améliorer la connaissance du secteur forestier par les banques;
  • Favoriser une meilleure intégration par les banques de la finance carbone appliquée au secteur forestier, qui est un des compartiments les plus dynamiques des marchés du carbone, mais reste sous-exploité dans la sous-région;
  • Améliorer la capacité des banques et des opérateurs de la filière à préparer instruire et financer des projets de qualité.

 

Impacts

A l’issue du programme, les banques participantes vont :

  • Initier la mise en œuvre de programmes de mise à niveau environnementale et sociale et intégré les notions basiques de développement durable au sein de leurs équipes commerciales et d’analyses financières.
  • Intégrer les caractéristiques principales de la gestion forestière durable ainsi que celles des filières du bois tropical.
  • Avoir une connaissance approfondie de la situation économique des entreprises du secteur et des enjeux stratégiques pour le développement durable de cette filière.

Les banques partenaires développent une connaissance opérationnelle de la finance carbone.
Enfin, elles sont capables d’instruire des demandes de financement, et disposent d’instruments de financement adaptés pour financer des projets de qualité.
 
 

01/01/2015
Date de début du projet
31/12/2019
Date de fin du projet
02/04/2012
Date d'octroi du projet
4 ans
Durée du financement
Kinshasa
Localisation
Outils de financement
18 344 000 EUR
Montant du programme
2 700 000
EUR
Montant du financement FFEM
En cours
Statut
Banque de Développement des Etats d’Afrique Centrale (BDEAC)
Bénéficiaire(s)
Agence Française de Développement
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
Banques
BDEAC
AFD
Cofinanceur(s)

Chargée de projets – Aurélie Ahmim-Richard
Ahmim-Richarda@afd.fr