Accompagner la mise en œuvre de la politique nationale d’efficacité énergétique
Contexte

Les Territoires palestiniens sont confrontés à une forte contrainte énergétique liée, notamment, à un coût d’approvisionnement très élevé.
Une première opération, financée par le FFEM, a permis de révéler le potentiel de la thématique de l’efficacité énergétique, de sensibiliser les décideurs et de préparer la mise en œuvre  de mécanismes opérationnels.

En complément du lancement de mécanismes de financement pour le secteur privé et pour les bâtiments publics, l’unité « Efficacité énergétique » de l’Autorité palestinienne de l’Energie (PEA) est appuyée dans ses autres activités : études sectorielles, sensibilisation, développement de nouveaux programmes.
 
Cette première phase a permis d’alimenter la préparation du Palestinian National Energy Efficiency Action Plan (NEEAP), adopté en 2012 par l’Autorité palestinienne de l’énergie.

Descriptif

Outils financiers innovants développés :
 

  • Fonds revolving pour les bâtiments publics : établir un fonds pour investir dans les solutions d’efficacité énergétique dans les bâtiments publics. Ces mesures ont pour but d’alléger la facture énergétique payée par le ministère des Finances (MoF). L’apport initial du fonds est fait par l’AFD et, ensuite, pour chaque projet, le MoF abonde le fonds régulièrement d’un montant correspondant à un certain pourcentage des économies réalisées jusqu’à remboursement de l’investissement de départ.
  • Incitation à l’investissement pour le secteur privé : offrir aux opérateurs privés une subvention en accompagnement d’un prêt classique contracté auprès du secteur bancaire local. L’objectif de ce mécanisme est d’inciter le secteur privé à investir au profit de mesures d’efficacité énergétique. Pour chaque projet, le montant de la subvention est calculé comme l’équivalent d’une baisse de taux d’intérêt.
Impacts
  • Outre l’impact environnemental le projet permet la réduction d’environ 15 000 teqCO2/an, 25 tS02 et 30t NOx d’après l’analyse environnementale qui a été faite, la réduction de la facture énergétique aura de nombreux impacts économiques : en réduisant la pression budgétaire qui pèse sur l’Autorité palestinienne d’une part, en augmentant la compétitivité de l’économie palestinienne d’autre part (réduction des coûts de production des entreprises locales), tout en favorisant l’émergence d’un marché (équipements et services dans le domaine de l’énergie). En termes de qualité de service, la limitation de la consommation énergétique dans la globalité permet aux fournisseurs d’électricité d’améliorer leur qualité de service (moins de coupeurs de courant aux heures de pointe) et, enfin, le projet va dans le sens d’une plus grande autonomie énergétique du pays.
  • Renforcer des  compétences locales au sein de PEA et la collaboration interministérielle, ainsi que les campagnes de sensibilisation des populations à l’efficacité énergétique ont un impact institutionnel et social fort. L’implication des banques dans le processus représente un levier de soutien important au secteur privé.
  • Mettre en œuvre des outils financiers innovants tels que le fonds révolving assure une pérennité du projet et les mécanismes d’incitation pour le secteur privé préparent le terrain à une éventuelle future ligne de crédit AFD dans ce  domaine
01/09/2013
Date de début du projet
31/12/2016
Date de fin du projet
27/03/2013
Date d'octroi du projet
3 ans
Durée du financement
Territoires Palestiniens
Localisation
Outils de financement
5 160 000 EUR
Montant du programme
1 000 000
EUR
Montant du financement FFEM
Statut
Autorité palestinienne
Bénéficiaire(s)
Agence Française de Développement
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
Autres partenaires
AFD
Cofinanceur(s)

Chargé de projets – Dominique Richard
richardd@afd.fr

 

  • sur la même région