• logo linkedin
  • logo email
Indonésie  Café
Pour restaurer les écosystèmes dégradés et améliorer la résilience des petits producteurs de café au changement climatique, le FFEM accompagne depuis 2019 un projet d’agroforesterie mené par l’entreprise PUR projet. Son but : pérenniser les actions menées en structurant des filières de produits issus de la biodiversité.
Contexte

En Éthiopie, la production de café fait vivre près de 15 millions de personnes. Très sensible au changement climatique et notamment aux sécheresses, elle souffre de conditions de production peu durables qui génèrent érosions, glissements de terrain et baisse de la fertilité des sols. L’entreprise PUR projet, accompagnée de partenaires financiers privés, participe depuis 2015 à la restauration des écosystèmes dégradés de la région caféière de Sidama, grâce à l’agroforesterie. À ce jour, près de 500 000 arbres ont été plantés, avec l’appui de plus de 5 000 familles de producteurs. PUR projet forme également ces dernières aux bonnes pratiques agricoles.

Pour assurer la pérennité des actions menées au-delà de la période du projet, le FFEM appuie PUR Project dans l’élaboration de sa stratégie de sortie. Son but est d’améliorer les conditions de vie des producteurs locaux en diversifiant, augmentant et sécurisant leurs revenus, par exemple grâce à l’apiculture.

Descriptif

Le projet est divisé en quatre composantes :

  • Soutenir le développement d’activités complémentaires à l’agroforesterie et structurer des filières issues de ses produits.
  • Mesurer les impacts du projet et les communiquer aux communautés bénéficiaires pour renforcer leur engagement et améliorer les activités toujours en cours.
  • Engager durablement l’ensemble des parties prenantes locales autour du projet en sensibilisant la jeunesse et en favorisant l’autonomisation des femmes.
  • Définir et mettre en œuvre une stratégie de sortie du projet. Cette composante passe par la co-conception de cette stratégie avec les bénéficiaires, l’étude de nouvelles filières de produits et l’identification ou la création d’une structure locale responsable de la pérennité du projet et de ses bénéfices.
Impacts
  • Amélioration des conditions de vie des producteurs et des communautés locales
  • Autonomisation des femmes
  • Regénération et préservation des écosystèmes dégradés du plateau agricole de Sidama
  • Renforcement des coopératives et autonomisation dans le développement responsable et durable
  • Augmentation de la résilience des cultures du café face au changement climatique
  • Amélioration du rendement de la culture de café
  • Augmentation de la résilience des producteurs face aux fluctuations des prix du café
  • Sécurisation des chaînes d’approvisionnement en café de qualité sur le long terme

 

Caractère exemplaire et innovant

Ce projet a bénéficié de la Facilité d’innovation contre le changement climatique (FISP-climat), outil de financement dédié au secteur privé. Il allie restauration des écosystèmes et développement socioéconomique, grâce aux techniques innovantes de l’agroforesterie ainsi qu’à l’identification et la structuration de filières de produits issus de la biodiversité.

L’innovation réside aussi dans le montage public – privé : le FFEM soutient un projet existant financé par le privé mais ne couvrant pas les actions de pérennisation.

Enfin son volet sensibilisation place les familles de producteurs au cœur du développement durable de la région, avec un souci particulier de l’autonomisation des femmes.

02/03/2020
Date de début du projet
31/12/2024
Date de fin du projet
28/06/2019
Date d'octroi du projet
4 ans
Durée du financement
Outils de financement
1 819 700 EUR
Montant du programme
499 800
EUR
Montant du financement FFEM
En cours
Statut
PUR Projet
Bénéficiaire(s)
Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
Fondation Léa Nature
Fondation Louis Dreyfus
Intermarché
Nespresso France
Strauss
Cofinanceur(s)

_Communication_FFEM (_Communication_FFEM@afd.fr)