• logo linkedin
  • logo email
A_Dynaffor_C_SFID_301117_ © JL Doucet
Couvrant 9,5 millions d’hectares, les forêts du nord du Congo sont riches d’une exceptionnelle biodiversité. Les infrastructures récemment construites offrent à ces territoires de nouvelles perspectives de développement économique, non sans risque pour la préservation de l’écosystème forestier. Le FFEM finance le projet en faveur de la biodiversité et du développement socio-économique durable de cette zone.
Contexte

Le secteur forestier génère près de 6 % du PIB et 36 % des recettes fiscales du Congo. L’engagement résolu des sociétés forestières certifiées du Nord-Congo dans une gestion durable de leurs concessions, couplé à la préservation des forêts dans les aires protégées, a permis le maintien d’une faune importante, notamment en grands mammifères (singes et éléphants). Le désenclavement progressif de la région et l’accroissement démographique de la population pourraient toutefois conduire à une dégradation des écosystèmes forestiers.

Le Plan national de développement 2018-2022 du Congo vise en priorité la diversification de l’économie en mettant l’accent sur les secteurs forestier et agricole.

 

Descriptif

Le projet paysage forestier Nord-Congo, financé par le FFEM pour un montant total de 10,227 millions d’euros soutient cette stratégie en accompagnant le développement à l’échelle locale, tout en favorisant la préservation des forêts et de leur biodiversité et l’aménagement raisonné du territoire. Le projet est mis en oeuvre par le ministère de l’Économie forestière, en partenariat avec les sociétés forestières du Nord-Congo et les ONG de conservation Wildlife Conservation Society (WCS) et le World Wildlife Fund (WWF).

L’objectif est d’accompagner l’État et les sociétés forestières dans la lutte anti-braconnage. Les écogardes bénéficient de formations et d’un soutien logistique pour assurer leur mission de protection de la biodiversité. Afin d’améliorer les revenus des populations locales tout en limitant les risques de déforestation associés, le projet vise également à développer la pêche et les cultures vivrières et de rente (cacao, produits forestiers non ligneux tels que les champignons, le miel, etc.). Enfin, un appui technique est apporté aux administrations en charge de l’élaboration et du contrôle des Plans d’aménagement des sociétés forestières afin de promouvoir l’exploitation durable des concessions.

Impacts
  • Amélioration des conditions de vie des populations du Nord-Congo et promotion d’un développement local de proximité
  • Soutien à l’exploitation forestière durable
  • Renforcement de la lutte anti braconnage au sein des concessions forestières
  • Consolidation du dialogue entre les acteurs du secteur forestier (administration, populations, sociétés forestières et ONG)
Caractère exemplaire et innovant

L’intervention du FFEM est innovant :

  • Au niveau géographique, la zone d’intervention est très vaste et couvre près de 8 millions d’hectares de milieux forestiers caractéristiques du bassin du Congo.
  • Le projet intervient en amont des développements socioéconomiques qui auront lieu au cours des prochaines années. L’impact en termes de modification comportementale des différents acteurs est très fort. Il s’inscrit dans un processus initié depuis 10 ans avec le développement de programmes de gestion forestière durable.
  • Le projet va développer à la fois une plateforme de concertation au niveau du paysage et un outil de suivi-pilotage des changements en temps réel, basé sur des éléments factuels et sur des technologies transférées progressivement aux opérateurs locaux.

 

01/01/2020
Date de début du projet
31/12/2024
Date de fin du projet
20/10/2017
Date d'octroi du projet
4ans
Durée du financement
Nord-Congo
Localisation
Outils de financement
10 226 800 EUR
Montant du programme
1 500 000
EUR
Montant du financement FFEM
En cours
Statut
MEFDDE
Bénéficiaire(s)
Agence Française de Développement
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
AFD
WCS
WCS
CIB
Gouvernement Congolais
IFO
Cofinanceur(s)

Chargée de projets – Aurélie Ahmim-Richard ahmim-richarda@afd.fr