Conforter la gestion intégrée et durable des territoires littoraux, insulaires et marins et des aires marines protégées en Méditerranée

  • logo linkedin
  • logo email
Turquie, AMP Kas Kekova
COGITO est un projet partenarial, mis en œuvre en Méditerranée, pour développer et diffuser des exemples probants de gestion et de cogestion intégrée des zones littorales, insulaires et marines, au bénéfice des écosystèmes et des communautés locales.
Contexte

La Méditerranée, « point chaud » de la biodiversité mondiale, est l’une des mers les plus menacées de la planète. Concentration démographique et économique, attractivité touristique, crises économiques, politiques et sociales, changement climatique engendrent des pollutions et d’importantes pressions sur les ressources naturelles et les écosystèmes marins et côtiers de la région.

La flore du bassin méditerranéen compte entre 15 000 et 25 000 espèces, dont 60% sont uniques à la région. Près d’un tiers de la faune méditerranéenne est endémique : 1 912 espèces d’amphibiens, d’oiseaux, de poissons cartilagineux, de poissons d’eau douce, de crabes et d’écrevisses, de mammifères, d’odonates et de reptiles Cette richesse biologique exceptionnelle abrite 19% d’espèces menacées d’extinction.

Descriptif

Le projet comporte quatre composantes :

  1. Consolidation et soutien à des initiatives pilotes de cogestion de territoires littoraux, insulaires et marins : à une échelle locale, dans des aires marines et côtières protégées de Méditerranée le projet soutient des actions concrètes en faveur d’une gestion concertée des territoires, pour le développement d’activités de pêche et de tourisme durables et la diversification des sources de financement.
  2. Renforcement des capacités des institutions et des gestionnaires de sites et de leurs partenaires : un programme de formations opérationnelles destinées aux décideurs, aux gestionnaires et à leurs partenaires permet de renforcer les compétences tant pour la gestion des sites qu’au niveau plus régional pour accompagner les changements institutionnels et politiques nécessaires.
  3. Plaidoyer et sensibilisation au service de la cogestion intégrée des territoires : le projet porte la voix des aires protégées et des enjeux environnementaux de la Méditerranée, depuis les pays du pourtour méditerranéen jusqu’aux instances internationales.
  4. Développement et valorisation des connaissances scientifiques au service de la gestion et des politiques : pour contribuer à une gestion efficace et une prise de décision fondée, le projet poursuit et développe l’intégration et la diffusion des connaissances scientifiques aux enjeux de gestion.

6 sites pilotes bénéficieront du soutien du FFEM : Albanie, Algérie, Liban, Maroc, Tunisie, Turquie.

Impacts
  • Une meilleure gestion des sites pilotes, au travers d’une gouvernance renforcée, de partenariats public-privé, de contributions du secteur privé (pêche et tourisme) à la gestion écosystémique et durable des ressources.
  • Une co-construction d’une gouvernance inclusive des territoires et une conception des politiques de la conservation par les gestionnaires des sites et les autres acteurs concernés.
  • Une articulation et une diffusion des connaissances scientifiques au service de la gestion et de la décision politique.
01/06/2018
Date de début du projet
01/06/2022
Date de fin du projet
20/03/2018
Date d'octroi du projet
4 ans
Durée du financement
Secteur(s)
Méditerranée
Localisation
Outils de financement
6 276 978 EUR
Montant du programme
1 770 000
EUR
Montant du financement FFEM
En cours
Statut
Assocition initiative pour les petites îles de Méditerranée (PIM)
Association MedPAN
Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres (CELRL)
WWF Mediterranean
Bénéficiaire(s)
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
Agence de l'eau RMC)
Fondation MAVA
Fondation Prince Albert II
Union européenne  
Cofinanceur(s)

Chargée de projets - Constance Corbier-Barthaux
corbier@afd.fr