• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Rwenzori Mountains
Mettre en place des sources pérennes de financement pour le Parc national des Montagnes du Rwenzori, pour les populations locales une augmentation des revenus touristiques et la mobilisation du secteur privé par un PSE-eau pilote, des crédits carbone et la RSE.
Contexte

Le Parc national des Montagnes du Rwenzori (PNMR), créé en 1991, se situe à la frontière entre l’Ouganda et la RDC. Cet écosystème fait partie de l’ensemble plus large des Virunga et culmine à 5109 mètres. Ses milieux, très divers (forêt afro-montane, pelouses afro-alpines, zones humides, glaciers) abritent de nombreuses espèces comme le chimpanzé, le céphalophe rouge, ou le léopard du Rwenzori.

L’écosystème du Rwenzori fournit des services environnementaux essentiels. Il est le château d'eau pour deux millions de personnes et de nombreuses entreprises. La diversité de ses paysages en fait une destination touristique unique bien que méconnue.
Dans la zone tampon, quelques 805 000 habitants sont en quête de terres pour une agriculture de survie, de bois de feu et de sources de protéines, la pression anthropique aggrave une érosion chronique.
 

Descriptif

Le projet est structuré en 5 composantes :

  • Mobilisation du secteur privé autour de l’écosystème du Rwenzori

sensibiliser le secteur privé au financement de la préservation de l'écosystème du Rwenzori au travers de différents mécanismes : un PSE-eau pilote, des actions de mécénat environnemental, la mobilisation de crédits carbone.

  • Cadre institutionnel et réglementaire national favorable aux PSE

Les efforts du projet en matière de PSE sur le Rwenzori sont pérennisés par une réflexion et une adaptation du cadre réglementaire des PSE, sous la direction de NEMA. Cette composante permet une revue des dispositifs légaux et fiscaux existants, ainsi des décideurs publics et la rédaction de clauses promouvant les PSE dans la loi sur l’Environnement.

  • Dispositif pilote de paiement pour service environnemental

Le mécanisme rémunère les agriculteurs du haut bassin versant pour une meilleure gestion des sols (reboisement et réduction de l’érosion). Pour cela, le projet (i) construit les aspects scientifiques, techniques, institutionnels du PSE à travers des études préparatoires (hydrologique et socio-économique) et des concertations, (ii) appuie la mise en œuvre des mesures agro-environnementales par les agriculteurs, (iii) suit la performance des agriculteurs et l’impact du PSE sur le service-eau.

  • Développement du tourisme dans et autour du parc du Rwenzori

Le projet cherche à augmenter le nombre de touristes en diversifiant l’offre, et à partager les retombées de ce tourisme avec les communautés.

  • Communication et partage des leçons du projet avec des outils

Le projet développe des outils de communication (campagnes médias et publications) et assure la diffusion des expériences acquises à travers le projet.

Impacts
  • Le Parc a généré 20 000 € supplémentaires par an en 2017, réduisant 42% le déficit de financement de son fonctionnement par rapport à 2013 (alors à 60%).
  • 6 000 foyers à proximité du parc tirent des revenus des initiatives mises en place par le projet et le parc d’ici 2020.
  • A l’échelle nationale, la nouvelle loi sur l’Environnement comprend des dispositions sur les paiements pour services environnementaux.
     
01/07/2014
Date de début du projet
31/12/2017
Date de fin du projet
06/07/2014
Date d'octroi du projet
3 ans
Durée du financement
Monts Rwenzori
Localisation
Outils de financement
Montant global du projet 2 109 427 EUR
Montant du programme
700 000
EUR
Montant du financement FFEM
Statut
WWF France  
Bénéficiaire(s)
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
Union Européenne
Partenaires privés
Cofinanceur(s)

Constance Corbier-Barthaux, chef de projet

corbier@afd.fr