• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Missions COI - Photos atelier © Janique Etienne, FFEM (150)
Capitaliser et diffuser les bonnes pratiques dans les domaines de la gestion intégrée des zones côtières et de la protection de la biodiversité marine et côtière.
Contexte

Les écosystèmes marins et côtiers sont essentiels : protection des côtes, filtre des pollutions, tourisme et sécurité alimentaire pour les communautés côtières du sud-ouest de l’océan Indien pauvres et fortement dépendantes des pêcheries pour leur survie. Les nombreuses agressions sur les milieux marins et côtiers de la région résultent non seulement des activités directes sur les écosystèmes mais aussi  des activités sur les bassins versants. Plus au large la pression s’accentue avec le  développement à grande échelle de l’exploitation du pétrole et du gaz. Les menaces relevant de l’effet de serre et des changements climatiques globaux sont également très préoccupantes, comme l’attestent les nombreux épisodes de blanchissement corallien intenses qu’a connu la région.
 

Descriptif

Le projet est organisé en deux composantes :

Composante régionale : capitaliser et diffuser les expériences et les outils de la gestion intégrée des zones côtières (GIZC), à l’échelle régionale

  • Réaliser un inventaire des bonnes pratiques de la région et des experts porteurs de ces expériences.
  • Faciliter les échanges régionaux (ateliers, rencontres et échanges directs de pratiques sur le terrain).
  • Appuyer la mise en place de bases de données et de systèmes d’information régionaux.
  • Apporter un appui aux activités de suivis-monitoring des récifs coralliens (projet ISLANDS).

Composante locale : développer des bonnes pratiques de GIZC sur 3 sites pilotes homogènes, les îles de Mohéli (Comores), Rodrigues (Maurice) et Sainte-Marie (Madagascar)

  • Identifier des enjeux sociaux, patrimoniaux et économiques et mettre en place une plateforme de concertation entre les acteurs locaux intervenants sur la partie terrestre du territoire.
  • Développer un plan d’action intégré pour la mise en œuvre  par des acteurs locaux des actions touchant à la gestion et la protection du milieu marin et des ressources halieutiques.
  • Accompagner les îles pour une inscription internationale des sites (en qualité de Biosphère).
Impacts
  • Améliorer les pratiques de gestion, le renforcement des liens entre les acteurs de la protection des zones côtières et l’expérimentation concrète des concepts de la gestion intégrée des zones côtières .
  • Préserver cette zone de l’océan indien remarquable et au développement local, social et économique dans les 3 sites pilotes : îles de Mohéli (Comores), Rodrigue (Maurice) et Sainte-Marie (Madagascar).
  • Soutenir l’importance et le rôle de la haute mer pour la biodiversité marine globale, et pour la population mondiale en se servant d’un exemple régional, tout en démontrant les liens entre la haute mer et les écosystèmes côtiers.
01/09/2013
Date de début du projet
31/12/2016
Date de fin du projet
27/03/2013
Date d'octroi du projet
3 ans
Durée du financement
Outils de financement
Montant global du projet 8 873 000 EUR
Montant du programme
1 200 000
EUR
Montant du financement FFEM
Achevé
Statut
Commission de l’océan Indien (COI)
Bénéficiaire(s)
Agence Française de Développement
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
AFD
Cofinanceur(s)

Chargée de projets - Janique Etienne 
etiennej@afd.fr