La Montañona : gestion durable des paysages productifs axée sur l’agriculture de conservation, l’agroforesterie, les systèmes agro-sylvopastoraux et la protection de la forêt

  • logo linkedin
  • logo email
Salvador
Réorienter la production agricole et animale d’un groupe de producteurs et de communautés leaders vers des systèmes de production agrosylvopastoraux durables afin de garantir la capacité productive, préserver les sources d’alimentation en eau sur le territoire de La Montañona et contribuer à la protection et à la régénération de la biodiversité.
 
 
Contexte

Les pratiques agricoles du Salvador, qui bénéficie pourtant d’un régime de  pluies tropicales, l’ont conduit au bord de l’effondrement de la capacité productive de ses sols  ; la déforestation et une couverture végétale insuffisante l’exposent à des taux élevés d’érosion et de sédimentation. De telles conditions menacent la sécurité alimentaire du pays et mettent en péril la qualité des cours d’eau, les systèmes d’irrigation et de barrages pour la production d’électricité, ainsi que les mangroves et les ports côtiers. 66% de la superficie du territoire salvadorien est exposé à 6 mois de sécheresse, ce qui signifie que les 1 600mm de pluie annuelle se concentrent en très peu de mois. Cette situation oblige le pays à chercher des stratégies intégrées pour une gestion efficace de ses ressources hydriques et réduire sa vulnérabilité aux extrêmes climatiques.
Un élément stratégique à souligner est la forte dépendance du pays à la production hydroélectrique, et en particulier celle du bassin du Rio Lempa, qui sont des  eaux transfrontalières, tant la production d'hydroélectricité que l'apport d'eau dans le bassin du Rio Lempa influe sur les espaces naturels de la Montañona.
 

Descriptif

Le projet se structure autour de quatre composantes :

  • promouvoir la transformation des systèmes traditionnels de production agricole et animale, en systèmes agroforestiers et agrosylvopastoraux résistants à l’impact du changement climatique, chez un groupe de producteurs suffisamment important pour étendre leur influence.
  • gestion efficace des ressources naturelles de La Montañona, en particulier celle du massif forestier comme lieu de biodiversité, d'approvisionnement durable en eau et fournissant d'autres services environnementaux, et assure aux personnes la possibilité d’améliorer leurs moyens d'existence dans un contexte en harmonie avec l'environnement.
  • renforcement d’un cadre de gouvernance décentralisé, fondé sur des accords d’alignement avec les politiques ministérielles, à l’aide d’instruments communaux de gestion territoriale et par l’intermédiaire d’instances locales de participation. Il s’appuie sur les mécanismes de coordination que la Mancomunidad possède déjà.
  • mettre en place un système de gestion et administration du projet et d’un fonds fiduciaire semi-autonome.
Impacts
  • gestion durable des ressources naturelles de la zone, grâce à l’amélioration des systèmes locaux de production ;
  • améliorer la conservation des écosystèmes, grâce à la mise en place, de systèmes de conservation agricole, d’agroforesterie et de sylvopastoralisme ;
  • améliorer les conditions socio-économiques des communautés locales ;
  • diminuer les risques provoqués par les incendies, une augmentation de la matière organique et de réserves en eau du massif forestier de la Montañona.
     
01/07/2016
Date de début du projet
31/12/2019
Date de fin du projet
29/11/2013
Date d'octroi du projet
3 ans
Durée du financement
Outils de financement
7 934 864 EUR
Montant du programme
1 062 912
EUR
Montant du financement FFEM
En cours
Statut
Ministère de l'Environnement et des Ressources Naturelles (MARN)
Bénéficiaire(s)
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
Autres partenaires
MAG/Agriculrure
Mancomunidad
MARN/Environnement
Cofinanceur(s)

Aurélie Ahmim-Richard, chef de projet

ahmim-richarda@afd.fr

  • sur la même région