ADAPTATION ET TRANSITION BAS CARBONE DES VILLES ET TERRITOIRES

Le FFEM accompagne historiquement la transition énergétique dans les pays en développement. L’enjeu est de contribuer à l’atténuation du changement climatique et au développement socio-économique, grâce à un accès durable et abordable à l’énergie. Il cherche aussi à adapter les villes au changement climatique et à améliorer les conditions de vie des populations.

NOTRE ACTION AUJOURD'HUI

L’action du FFEM sur cette thématique relève plus particulièrement de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et de l’accord de Paris, qui attribuent une égale importance à l’adaptation et à l’atténuation. Elle vise également à créer des synergies avec la mise en oeuvre du protocole de Montréal et de l’amendement de Kigali en promouvant l’amélioration de l’efficacité énergétique des systèmes de production de froid. Le FFEM aborde ainsi conjointement l’adaptation et la transition énergétique des villes et territoires pour promouvoir un développement sobre en carbone et renforcer la résilience climatique.
2016_Palestine_EnEff-St-John PV
EFFICACITÉ, SOBRIÉTÉ, ADAPTATION
Lagazel_lampes_solaires

Solutions durables pour l’adaptation et l’alimentation des villes

CCVD_Sinthiou_Chant

Solutions durables pour l’adaptation et l’alimentation des villes

    L’urbanisation rapide exerce une pression croissante sur les écosystèmes naturels, qui ne peuvent plus jouer leur rôle de régulation (microclimat, approvisionnement en eau potable, réduction des inondations, sécurité alimentaire, etc.). Par ailleurs, les territoires urbains sont particulièrement vulnérables aux effets du changement climatique, et la pandémie de Covid-19 a mis en lumière leur vulnérabilité face aux événements perturbateurs, avec la rupture de chaînes d’approvisionnement et l’accentuation des inégalités. Pour renforcer la résilience des villes face aux risques naturels et aux impacts du changement climatique, le FFEM encourage la mise en oeuvre de solutions qui préservent ou restaurent les fonctions des écosystèmes et le maintien d’une agriculture urbaine et périurbaine durable, afin de contribuer à la sécurité alimentaire. Il accorde une attention particulière aux villes intermédiaires et aux zones à forte croissance urbaine, y compris les périphéries des capitales.
    Il encourage également les projets d’adaptation à caractère inclusif, les quartiers précaires et les zones d’activité informelle étant souvent situés dans des secteurs à risque climatique.

    Sobriété et efficacité énergétique

    Recharge Ambohimena

    Sobriété et efficacité énergétique

    Le secteur énergétique est responsable d’environ deux tiers des émissions mondiales de GES, ce qui en fait le principal vecteur du changement climatique. La transition des villes et territoires vers des modèles bas carbone passe par la réduction de leur consommation énergétique.
    Le FFEM soutient les projets qui visent l’efficacité énergétique et la maîtrise de la demande, en particulier dans les secteurs de consommation diffuse des transports, du bâtiment, du froid et de l’éclairage public. Il veille particulièrement à ce que les projets de sobriété carbone et d’efficacité énergétique présentent des cobénéfices sociaux et environnementaux significatifs. Ainsi, il encourage les approches intégrées qui répondent à la fois aux défis globaux du changement climatique, de la conservation des écosystèmes naturels et du développement local.

    Modèles de transition énergétique juste et soutenable

    TUNISIE_MEDENINE_ESSALEM

    Modèles de transition énergétique juste et soutenable

    Des plans de transition bas carbone à long terme doivent être élaborés pour décarboner les mix énergétiques et les usages. La transition énergétique demande l’élimination progressive des énergies fossiles et obligera une partie importante de la main-d’oeuvre locale à la reconversion. Sa mise en oeuvre se heurte ainsi à de nombreux obstacles sociaux, politiques et techniques qui perpétuent l’utilisation de ressources énergétiques non durables. L’intégration des enjeux sociaux, notamment ceux liés aux emplois, et environnementaux dans les démarches de planification et de mise en oeuvre de la transition énergétique doit faire l’objet d’une attention particulière.

    Sachant que près d’une personne sur sept dans le monde n’a pas accès à l’électricité, le développement de l’accès à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable, demeure un enjeu majeur. Le FFEM accompagne une transition énergétique juste et soutenable. Son action vise également à faire de l’accès à l’énergie décarbonée un levier pour le développement et l’emploi local.

    100
    projets financés sur l’énergie et les villes et territoires durables depuis 1995
    109 M€
    engagés pour la transition énergétique et les villes durables depuis 28 ans

    Une approche transversale

    Les activités humaines, notamment en zone urbaine, contribuent au déclin de la biodiversité, des terres agricoles et au changement climatique. La transition énergétique et la mobilité électrique jouent un rôle crucial dans la réduction des GES ; mais des pollutions et déchets peuvent en découler et avoir de forts impacts sur la santé des écosystèmes et des populations. Pour apporter une réponse cohérente à ces défis, le FFEM tient compte de leur imbrication et encourage les projets de planification et d’aménagement urbain et territorial, d’accès à l’énergie, d’agriculture urbaine prenant en compte les problématiques convergentes climat-biodiversité-pollutions.

    Carte des projets
    Cette carte est illustrative et ne recense pas l’intégralité des projets financés par le FFEM
    Géographie
    Type de financement
    Antennes
    Filtres

    Géographie

    Tout cocher
    Tout décocher

    Type de financement

    Tout cocher
    Tout décocher

    Antennes

    Display local antennas

    Filtres

    Lancer la recherche
    Voir tous les projets