• logo linkedin
  • logo email
Guinée 04 2011_Crédit FFEM Didier Simon (51)
Améliorer les conditions de vie des populations de deux localités de la Région de Moyenne Guinée (République de Guinée), à travers l’électrification par picocentrale hydraulique couplée avec une centrale solaire photovoltaïque et un programme d’électrification rurale sur 20 localités.
Contexte

La République de Guinée dispose d‘un potentiel hydroélectrique important, mais en zone rurale, le taux d’électrification reste faible : 3% en 2012. Alors que l’absence d’électricité est un frein au Développement économique et social, les énergies renouvelables disponibles, solution durable et réduisant la dépendance aux énergies fossiles, ne sont pas encore exploitées.
 
L’action s’appuie sur les résultats de 2 projets achevés :

  • Le Programme d’Electrification Rurale Décentralisée, financé par la Banque Mondiale pour une implication du secteur privé dans le domaine de l’électrification décentralisée selon différentes modalités. Le second, « Levée des obstacles au développement de la filière pico-hydroélectrique » financé par l’UE (Facilité Energie 1) visait à préparer, par l’identification d’environ 70 localités, la réalisation d’électrifications rurales par petite hydraulique.
  • L’expérience de la Fondation Energies pour le Monde dans la réalisation d’électrifications rurales décentralisées et dans l’implication de toutes les parties prenantes pour en assurer la pérennité. L’enjeu est de promouvoir un large accès aux services de l’électricité par une technologie mature, respectueuse de l’environnement, adaptée aux ressources énergétiques du pays et dans le cadre d’une gouvernance appropriée.
Descriptif

Volet A : Après une actualisation approfondie de l’étude de faisabilité déjà réalisée et une sensibilisation des parties prenantes locales et régionales, 2 sites sur les 4 présélectionnés en Moyenne Guinée seront choisis.
En étroite collaboration avec le BERD, partenaire local de la fondation, des exploitants seront sélectionnés, formés puis accompagnés au cours du projet sur les problématiques techniques, organisationnelles et financières liées à la gestion d’une microcentrale hydraulique, de la distribution électrique et de la clientèle.
Avec l’appui de consultants locaux et étrangers, la maîtrise d’œuvre fera réaliser les travaux pour les fournitures et installation des équipements de production et distribution électriques, intégrant des aspects novateurs. Les outils de suivi et d’évaluation, ainsi que les indicateurs de mesure d’impacts utilisés permettront de capitaliser les travaux et d’en tirer des recommandations. Par la diffusion de ces retours d’expérience aux acteurs institutionnels locaux, bailleurs de fonds et opérateurs privés, le projet PEHGUI vise la réplication de ces modalités à l’ensemble des communes sélectionnées à la suite des travaux déplanification du volet B.
 
Volet B : Dans une dynamique de changement d’échelle, et après sensibilisation des populations et des collectivités aux enjeux de l’accès à l’électricité, une analyse multicritère sera menée en Moyenne Guinée, afin d’identifier des zones les plus favorables à un accès à l’électricité. Les modalités de réalisation d’un programme les ciblant (techniques, institutionnelles, financières, etc.) seront établies.  

Impacts

5 800 personnes ont un accès à une source d’électricité durable et fiable dans 2 localités de Moyenne Guinée. Une amélioration des conditions de vie des populations est attendue : trois quart des usagers verront leur poste de dépenses alloué à l’énergie diminuer, en parallèle d’une meilleure qualité de l’air.
 
Grâce à l’électrification de ces 2 localités, il est plus facile pour les enfants de faire leurs devoirs, ce qui améliore leurs résultats scolaires. Les adultes ont quant à eux un accès à l’information, grâce à l’utilisation de radio ou de téléviseur. Des activités économiques se développent. Une étude de faisabilité à grande échelle pour l’électrification de 20 localités, est concrétisée par la publication d’une brochure programmatique.

01/01/2015
Date de début du projet
31/12/2018
Date de fin du projet
03/12/2014
Date d'octroi du projet
4 ans
Durée du financement
Guinée
Localisation
Outils de financement
2 000 000 EUR
Montant du programme
1 000 000
EUR
Montant du financement FFEM
En cours
Statut
Fondation Energies pour le Monde
Bénéficiaire(s)
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
ADEME
Cofinanceur(s)

Chargé de projets – Dominique Richard

richardd@afd.fr