Programme de Gestion des Ressources Naturelles des Territoires Ruraux Vulnérables

  • logo linkedin
  • logo email
Tunisie 07 2014_Crédit Didier Simon, FFEM (25)
Développer une nouvelle approche de la Gestion des Ressources Naturelles dans les Territoires Ruraux Vulnérables
Contexte

Le monde rural tunisien est marqué par la rareté de l’eau. L’Etat a fait de la mobilisation et de l’amélioration de l’utilisation de l’eau une constante des différents plans et stratégies de développement. Bien qu’ayant concouru à améliorer le taux de croissance agricole et le niveau de vie des populations rurales, cette politique, basée sur l’accroissement de l’offre, atteint aujourd’hui ses limites et se heurte à la problématique de durabilité des ressources.

Les ressources en eau renouvelables sont mobilisées à plus de 90%, mais la faible efficacité de leur usage et la mise en œuvre de pratiques inadéquates ont conduit à une surexploitation des eaux souterraines et à une salinisation des nappes et des sols dans plusieurs  régions. De plus, on estime que le changement climatique pourrait réduire encore le disponible de 15%, toutes  ressources confondues en 2030 et aggraver la salinisation.

Des pratiques agricoles inappropriées (déforestation, labour en pente, surpâturage) ont conduit à une dégradation importante des terres agricoles et des couverts végétaux : érosion, perte de matière organique, éclaircissement des couverts herbacés favorisés par des reliefs en pente et des précipitations irrégulières. La mise à nu des sols favorise des inondations et des  glissements  de terrains lors des fortes pluies qui menacent les infrastructures (barrages et routes en particulier), nécessitant des dépenses publiques additionnelles. Cela a un impact négatif sur la fertilité des sols et sur la productivité. L’augmentation de l’utilisation d’engrais chimiques qui vise à compenser la dégradation des rendements à des effets négatifs sur l’eau des  nappes  souterraines, les émissions de GES par l’agriculture et sur les marges d’exploitation et la santé  des agriculteurs.

 

Descriptif

Le projet comprend trois composantes :

  • Appui à la Planification concertée des actions de Gestion des Réserves Naturelles (GRN) et animation territoriale à travers des actions d’information, diagnostics territoriaux, élaboration des plans de gestion des réserves Naturelles, des diagnostics thématiques et l’élaboration de plans d'aménagement associés, des appuis aux comités de territoire.
  •  Soutien aux Investissements de mise en œuvre des plans d'aménagement : investissements dans la GRN, appui-conseil aux producteurs et à leurs organisations, aménagements fonciers.
  • Coordination et gestion du Programme, assistance technique et appui institutionnel pour le pilotage et le Suivi évaluation des activités.
     
Impacts
  • Mobiliser les acteurs des territoires ruraux pour élaborer, mettre en œuvre et évaluer une stratégie de gestion intégrée des ressources naturelles à l’échelle de leur territoire.
  • Identifier des mesures efficaces et innovantes de gestion durable des eaux et des sols et mises en œuvre dans les zones ciblées à l’échelle des bassins versants, des exploitations et des parcelles agricoles.
  • Impliquer les acteurs locaux et les groupes vulnérables notamment les jeunes et les femmes dans le développement des principales filières issues des ressources naturelles de leur territoire pour en tirer plus de revenus.
  • Les expériences conduites dans les six territoires concernés nourrissent les réflexions nationales et contribuent à l’amélioration du cadre politique et juridique de la GRN, du foncier et de la décentralisation.

 

01/01/2016
Date de début du projet
31/12/2019
Date de fin du projet
27/11/2015
Date d'octroi du projet
5 ans
Durée du financement
Tunis
Localisation
Outils de financement
56 110 000 EUR
Montant du programme
2 000 000
EUR
Montant du financement FFEM
En cours
Statut
Ministère de l’Agriculture des Ressources Hydraulique et de la Pêche (MARH)
Bénéficiaire(s)
Agence Française de Développement
Ministère de l’Environnement, de l'Énergie et de la Mer
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
AFD
Etat Tunisien
Cofinanceur(s)

Chargée de projets – Aurélie Ahmim-Richard
Ahmim-Richarda@afd.fr