• logo linkedin
  • logo email
CCF 1151 - Congo 10 2014_Crédit FFEM Didier Simon (191)
Contribuer à la mise en œuvre efficace de la stratégie nationale REDD+ de la République Centrafricaine en terme administratif, économique, social et écologique.
Contexte


La République centrafricaine possède une diversité biologique remarquable avec des forêts et des savanes qui couvrent près de 45% du territoire.
Malgré ses handicaps et un faible appui international, la République centrafricaine (RCA) fait partie des pays relativement bien avancés dans la préparation de sa stratégie de réduction des émissions de GES dues à la déforestation et à la dégradation forestière, et de maintien et accroissement des stocks de carbone (REDD+).

Sa proposition de préparation à la readiness (R-PP) issue d’un vaste processus de consultation du public, a été approuvée par le Comité des participants de la Facilité du Partenariat pour le Carbone Forestier (FCPF) en octobre 2011. Cette stratégie a pour but de lutter contre la déforestation et la dégradation et de promouvoir la restauration des écosystèmes forestiers de manière à contribuer à la lutte contre le changement climatique et à fournir différents autres bénéfices socio-économiques et environnementaux.
 

Descriptif

Les actions proposées dans le cadre du projet s’organisent en quatre composantes :

  • Améliorer l’accès et la qualité des services de base rendus aux habitants par les collectivités locales grâce à un diagnostic participatif des besoins des populations suivi de l’élaboration de plans de développement communaux.
  • Gérer durablement le massif forestier du Sud-ouest, et sécuriser ainsi sur le long terme les rentrées fiscales des communes forestières par l’appui technique à l’Agence Autonome d’Appui à la Gestion Durable des Ressources Forestières.
  • Décliner et mettre en œuvre au niveau régional la stratégie nationale REDD+ en développant un scénario de référence et un système de suivi.
  • Renforcer les capacités des acteurs locaux via des activités d’étude, de formation et de communication.
     
Impacts
  • Au plan environnemental : le projet contribue directement à la préservation de l’environnement en luttant contre la déforestation et la dégradation des forêts.
  • Au plan socio-économique : le projet participe au développement local, social et économique du pays, par la mise en place d’activités pilotes sur le terrain qui ont pour objectifs d’améliorer les conditions de vie des populations locales dépendantes des ressources forestières.
  • Au plan national : permettre à la RCA d’évaluer les modalités de déploiement des activités sur le terrain, de développer les outils méthodologiques nécessaires à l’estimation et au suivi des bénéfices REDD+ et de justifier la mise en œuvre du REDD+ au niveau national.
     
01/09/2015
Date de début du projet
31/12/2019
Date de fin du projet
23/11/2012
Date d'octroi du projet
4 ans
Durée du financement
Centrafrique
Localisation
Outils de financement
6 500 000 EUR
Montant du programme
1 500 000
EUR
Montant du financement FFEM
En cours
Statut
République Centrafricaine
Bénéficiaire(s)
Agence Française de Développement
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
AFD
Cofinanceur(s)

Chargée de projets – Aurélie Ahmim-Richard
Ahmim-Richarda@afd.fr