• logo linkedin
  • logo email
WEEECAM_Tri déchets électroniques

La croissance économique et démographique rapide des pays en développement, et les changements socioculturels qui l’accompagnent, exposent particulièrement ces derniers au risque de voir les D3E se multiplier. En Afrique, ces déchets sont principalement gérés par un secteur informel peu formé et mal équipé pour traiter ce type de composants. Or cela génère différentes pollutions : substances nuisibles à la couche d’ozone, métaux lourds, polluants organiques persistants, gaz à effet de serre.

En 2012, le gouvernement camerounais a mis en place une réglementation spécifique pour répondre à cet enjeu. Les associations « Solidarité Technologique » et la « Guilde européenne du raid » ont alors lancé une initiative pilote de traitement des D3E informatiques, dont le projet WEEECAM, financé par le FFEM, est la continuation et un développement substantiel.

En savoir plus sur le projet

pdf : 928.31 Ko
disponible aussi en : fr
928.31 Ko (pdf)
téléchargé 22 fois