Cameroun_Ruches © Nicolas Salaun (4)
Dans la continuité de quatre phases précédentes du programme, le PPI3 appuie les Organisations de la Société Civile africaine à la fois en finançant des petits projets concrets de terrain de conservation de la biodiversité et de lutte contre le changement climatique, qui bénéficient aux populations locales et en renforçant les capacités et l’influence de la société civile africaine sur ces questions environnementales.
Contexte

Le programme petites initiatives (PPI) a été lancé fin 2006 et a fait l’objet de deux phases successives. 
L’évaluation des ces deux phases ont montré que le PPI contribue au renforcement des sociétés civiles des pays concernés, en particulier au niveau du soutien à de petites ONG nationales émergentes.
Cette troisième phase de deux ans s’inscrit dans la continuation du programme en y apportant des améliorations.
 

 

Descriptif

Le programme PPI3 est organisé sur deux ans autour de quatre composantes :
 

  • Renforcement des capacités de la société civile. L’objectif est de renforcer les capacités des ONG nationales dans cinq pays prioritaires d’Afrique de l’Ouest et Centrale (Afrique de l’Ouest : Burkina-Faso, Ghana, Togo / Afrique Centrale : Cameroun, République Démocratique du Congo) en aidant à la formulation des projets, et en assurant un suivi-conseil rapproché de leur mise en œuvre. Il s’agit également de constituer un réseau d’experts nationaux compétents et d’animer des échanges entre les ONG autour du bilan de leurs actions et autour des politiques publiques, aux niveaux nationaux et régionaux.
  • Sélection, financement, suivi, contrôle de projets locaux. Cette composante vise à garantir l’accompagnement et le suivi de 40 projets de terrain à travers le lancement des appels à projets, la présélection des projets, la sélection des meilleurs projets, la gestion financière et administrative des subventions aux bénéficiaires, la supervision et du contrôle des réalisations des projets et du programme dans son ensemble.
  • Mise en œuvre de projets locaux par des acteurs de la société civile. L’objectif est le démarrage d’au moins 40 petits projets nouveaux, dont 24 dans les cinq pays prioritaires, portés en priorité par les ONG nationales et régionales.
  • Valorisation du programme PPI et préparation du PPI4. La valorisation du programme est assurée d’une part en alimentant régulièrement l’information disponible sur le site du FFEM, d’autre part en organisant la production d’articles de presse, d’émissions radio et télévision.
Impacts
  • Renforcement et la montée en puissance d’acteurs de la société civile nationale afin qu’ils soient capables d’agir dans le domaine de la conservation de la biodiversité et la lutte contre les changements climatiques et qu’ils contribuent aux réflexions relatives à l’élaboration de politiques nationales dans ces domaines.
  • Réalisation de projets concrets par les acteurs de la société civile des pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale et de Madagascar, sur les problématiques d’environnement mondial suivantes : protection de la biodiversité ; lutte contre les changements climatiques.
  • Permet une bonne visibilité du PPI et de l’ensemble de ses projets en France, dans les pays d’intervention et à l’international avec à terme, l’augmentation du nombre de financeurs associés pour sa poursuite.

 

01/07/2011
Date de début du projet
31/12/2013
Date de fin du projet
25/11/2011
Date d'octroi du projet
2 ans
Durée du financement
Outils de financement
4 399 936 EUR
Montant du programme
2 000 000
EUR
Montant du financement FFEM
Achevé
Statut
UICN-CF
Bénéficiaire(s)
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
Contrepartie Bénéficiaires    
Cofinanceur(s)

Chargée de projets – Constance Corbier - Barthaux
Tél : +33 (0)1 53 44 34 83
corbierc@afd.fr
 

  • sur la même région