Qui sommes-nous ?

Un partenaire international au service de l'environnement mondial et du développement durable

Le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) est un promoteur d’innovation en faveur de la protection de l’environnement et du développement socio-économique durable dans les pays en développement.
Créé en 1994 par le gouvernement français à la suite du premier Sommet de la Terre, il a déjà permis de soutenir plus de 350 projets dans plus de 120 pays, dont les deux tiers en Afrique.

Le FFEM travaille en partenariat avec des acteurs publics, privés ou de la société civile, du Sud comme du Nord, et avec d’autres bailleurs et organisations internationales. Les projets qu’il finance génèrent localement des bénéfices environnementaux, sociaux et économiques. Ils contribuent à préserver la biodiversité, le climat, les eaux internationales, les terres et la couche d’ozone et luttent contre les pollutions.
La particularité du FFEM : miser sur des projets pilotes pour en tirer les enseignements et diffuser leurs innovations à plus grande échelle.

Cet instrument financier interministériel est au service de la politique française de coopération et d’aide publique au développement. Il occupe une place unique dans le paysage des bailleurs de fonds internationaux bilatéraux. Il se distingue d'autres initiatives publiques, et même privées, en mettant l'innovation au cœur de son action.
  • logo linkedin
  • logo email
Province Sud Nouvelle Caledonie
Océan_Mangroves_Costa_Rica

Nos missions

Le Fonds Français pour l'Environnement Mondial (FFEM) a pour mission de favoriser la protection de l'environnement mondial dans les pays en développement.

Depuis près de 30 ans, le FFEM encourage des initiatives innovantes et des projets pilotes répondant aux enjeux d’environnement mondial à la recherche de bénéfices environnementaux, sociaux et économiques. Son objectif est de tester des solutions et d’en tirer des enseignements pour ensuite faciliter leur diffusion et leur déploiement dans d’autres lieux et/ou à plus grande échelle. Ce sont là les spécificités du FFEM et son caractère distinctif : l’innovation et la reproductibilité de ses actions.

 

Aerial view of waterfront village in Uganda

Nos priorités stratégiques

Pour financer des opérations qui concilient protection de l'environnement mondial et croissance économique dans les pays où il intervient, le FFEM concentre historiquement son intervention dans les domaines du climat, de la biodiversité, des eaux internationales, de la dégradation des terres, des polluants chimiques et de la couche d'ozone.

 

FFEM25ans

Notre gouvernance

Le FFEM dispose d'une gouvernance spécifique, avec un comité de pilotage interministériel, un comité scientifique et technique composé d'un collège d'experts et un secrétariat qui assure la gestion des cycles opérationnels et stratégiques.

La gouvernance du FFEM repose sur ces trois instances qui interagissent dès la phase d'élaboration de la stratégie jusqu'à la mise en oeuvre opérationnelle des projets.

Mangrove Costa Rica

Plus de 25 ans de solutions

Depuis près de 30 ans, le FFEM a su être à l’écoute de la science, s’appuyer sur les conventions et les accords internationaux pour orienter sa stratégie, innover et relever les défis mondiaux de l’environnement et du développement.

 

5
domaines d'intervention
350
projets engagés depuis 1994
120
pays d'intervention

Le FFEM, promoteur d'innovations

Au-delà de sa capacité à instruire des projets qui répondent aux enjeux de l'agenda international en matière de préservation des biens publics mondiaux et aux objectifs de développement durable, le FFEM encourage les acteurs en lien avec ses domaines d'intervention dans leurs initiatives de terrain, concrètes et innovantes, au service de l''environnement mondial et du développement local des pays du sud.

 

Nos ressources financières

Les ressources financières du FFEM s'élèvent à 120 M€ pour la période 2019-2022. Abondées par le budget de l’Etat, ces moyens financiers sont renouvelés en cycle quadriennal.

Les ressources du FFEM s’ajoutent à la contribution de la France au Fonds pour l’environnement mondial (FEM). Elles permettent à la France de poursuivre et d'amplifier la mise en oeuvre d'actions innovantes, intégrant des problématiques environnementales mondiales dans les projets de développement des pays émergents ou en développement. Les activités du FFEM, fonds bilatéral, se différencient de celles du FEM, son homologue multilatéral, par :

  • la priorité donnée aux interventions en Afrique et en Méditerranée (quand le FFEM consacre 70% de ses engagements financiers à l'Afrique subsaharienne et à la Méditerranée, le FEM en consacre 25%)
  • ses partenariats avec des acteurs francophones
  • l'innovation qu'il promeut