• logo linkedin
  • logo email
Améliorer les conditions de vie des populations tout en favorisant la conservation des écosystèmes forestiers sahéliens en favorisant le dialogue entre les différents maillons de la filière bois énergie au Mali, Burkina Faso et Niger.
Contexte

Au Mali, au Burkina Faso et au Niger, la dégradation des forêts est un processus complexe où plusieurs facteurs interagissent en s'intensifiant du fait de la pression démographique et de la pauvreté. La collecte de bois énergie (bois de feu et charbon de bois) pour l’approvisionnement des grandes villes constitue l’un des principaux facteurs de dégradation des forêts et des sols.
Dans les trois pays du projet, des expériences aux résultats significatifs ont eu lieu dès la fin des années 1980, aux échelles locales et nationales, afin d’impliquer les populations dans la gestion de ces ressources pour un approvisionnement durable et compétitif des centres urbains. Au Niger puis au Mali, des projets dits de Stratégie Energie Domestique (SED) ont conduit à l’adoption de réformes forestières, qui permettent à des organisations villageoises de type associatif d’exploiter le bois de leurs territoires, dans le cadre de marchés ruraux de bois-énergie (MR), sous conditions de respecter des normes de gestion durable.
Malgré l’actualisation des stratégies dans les années 2000, les situations restent imparfaites dans des contextes sous fortes contraintes, marqués par une augmentation continue de la demande urbaine. D’autres conditions, notamment de bonne gouvernance, demeurent nécessaires pour améliorer le fonctionnement des SED.
La structuration de filières durables doit être soutenue à différents niveaux (bûcherons, charbonniers, consommateurs, administration, communes, grossistes).
 

Descriptif

Le programme s’articule autour de cinq composantes :

  • Actualisation et mise en œuvre de schémas directeurs d’approvisionnement (SDA) dynamiques et fonctionnels et leur déclinaison communale en schémas directeurs d'aménagement forestier communaux (SDAFC) pour les communes cibles du projet.
  • Application des SDAFC au moyen de la mise en œuvre de Plans d'aménagement et de gestion simplifiés des ressources forestières actualisés et sécurisés foncièrement.
  • Mise en place concertée et application d’une fiscalité décentralisée, et de l'évaluation des possibilités d’intégration des actions relatives à l'approvisionnement durable en bois énergie des centres urbains dans le mécanisme REDD+.
  • Mise en place de cadres de concertation, de mécanismes de suivi et par le renforcement des capacités au niveau national.
  • Echanges entre les 3 pays et diffusion dans les autres pays Sahéliens.
Impacts
  • Au plan économique : le projet favorise le développement économique au niveau local et national par le biais d'une amélioration des performances des filières de commercialisation des produits forestiers au bénéfice des populations qui en vivent.
  • Au plan environnemental : le projet contribue à la préservation de l’environnement mondial par la gestion forestière et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
  • Renforcement du cadre juridique et institutionnel régissant les pratiques de gestion des ressources, de supervision et de contrôle, et de répartition des revenus entre les acteurs.
01/07/2013
project start date
31/12/2017
project end date
23/11/2012
project grant date
4 ans
Duration of funding
Niamey
location
financing tool
3 024 810 EUR
amount of the program
1 500 000
EUR
amount of FFEM funding
En cours
status
CIRAD
beneficiaries
Agence Française de Développement
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères
institution responsible
Autres partenaires
Union Européenne
co-financiers

Chargée de projets – Aurélie Ahmim-Richard
Ahmim-Richarda@afd.fr