• logo linkedin
  • logo email
La Communauté Urbaine de Douala entend inscrire la lutte contre le changement climatique et la préservation des milieux naturels au cœur de sa politique de développement urbain. L’application de cette approche à l’échelle du réaménagement du site pilote de Makèpè Missokè aura vocation à développer de nouvelles pratiques d’aménagement réplicables, pour construire une ville résiliente.
Contexte

La ville de Douala est marquée depuis plusieurs décennies par une forte croissance urbaine et un étalement important. Cette urbanisation rapide et peu planifiée (absence de schéma d’aménagement validé entre 1959 et 2012) a conduit à l’installation de populations précaires dans les zones humides, à proximité des drains. Ces populations cumulent une forte vulnérabilité :

  • aux inondations.
  • socioéconomique : absence d’infrastructures de base, situation sanitaire dégradée, activités informelles, occupation sans titre de propriété, etc.

Au-delà, l’urbanisation conduit à la dégradation et à la disparition des zones humides et des fonctions de régulation qu’elles jouaient jusqu’ici ; ceci dans un contexte de changement climatique (augmentation attendue de la fréquence des fortes pluies et aggravation du phénomène d’îlot de chaleur). 

La prise en compte des effets du changement climatique est plus récente : le Cameroun a récemment publié son Plan National d’Adaptation au Changement Climatique (2015). Douala s’inscrit dans cette démarche. Elle est à la tête du réseau pour la formulation des réponses des villes d’Afrique centrale aux défis climatiques et environnementaux, dans le cadre des travaux de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF).
 

Descriptif

Le projet est structuré en quatre composantes :

  • Accroître la connaissance et la prise en compte de l’aléa inondation et des effets du changement climatique dans les documents de planification de la ville : partant d’un exercice de concertation avec les acteurs (Universitaires, Détenteurs de données météorologiques locaux et nationaux, Bureaux d’études, etc.), le projet vise à fournir à la Communauté Urbaine de Douala (CUD) les moyens d’évaluer localement l’aléa inondation et les effets du changement climatique, afin de permettre leur prise en compte dans les documents de planification urbaine.
  • Concevoir et mettre en œuvre un projet de restructuration d’une zone d’habitat précaire centré sur la valorisation d’une zone humide, pour faire de cet espace vécu comme un vecteur de risque (inondation et insalubrité) un atout majeur du développement du quartier : zone de rétention des eaux pluviales et poumon vert limitant les îlots de chaleur et porteur d’aménités.
  • Favoriser le développement des activités économiques sur le site projet, en s’appuyant sur les activités existantes (recyclage et maraîchage) et en suscitant de nouvelles activités rendues possibles par l’aménagement des plans d’eau.
  • Capitaliser pour reproduire le projet sur des sites similaires : cet objectif est transversal et recoupe l’ensemble des actions entreprises. Il s’agit à la fois de développer un savoir-faire au niveau de la CUD (alliant une réflexion globale et une action locale) mais également de disséminer les résultats de cette expérience pour inciter à sa reproductibilité dans d’autres secteurs de la ville.
     
Impacts
  • Mettre en place un observatoire local urbain du changement climatique / modélisation in fine de l’aléa inondation. 
  • Restructurer les zones d’habitat précaire du site et aménagement paysager et restauration de la zone humide selon une approche par niveau de services.  
  • Valoriser et développer des activités de recyclage et de maraîchage / création d’emplois locaux autour des activités récréatives.
  • Capitaliser des enseignements pour une reproduction à d’autres sites.  à d’autres sites.  
01/01/2016
project start date
31/12/2020
project end date
27/11/2015
project grant date
4 ans
Duration of funding
financing tool
6 000 000 EUR
amount of the program
1 500 000
EUR
amount of FFEM funding
En cours
status
Communauté Urbaine de Douala (CUD)
beneficiaries
Agence Française de Développement
institution responsible
AFD
Communauté Urbaine de Douala
Etat camerounais
co-financiers

Chargée de projets - Janique Étienne 
etiennej@afd.fr