• logo linkedin
  • logo email
Suivi des risques côtiers et solutions douces au Bénin, Sénégal et Togo
L’érosion côtière des littoraux d’Afrique de l’Ouest est accélérée par l’activité humaine et par le changement climatique. Pour lutter contre ce phénomène, le FFEM soutient le Centre de suivi écologique de Dakar pour favoriser les solutions fondées sur la nature au Bénin, au Sénégal et au Togo.
Contexte

Les effets combinés de l’artificialisation des façades littorales, de la dégradation des écosystèmes naturels côtiers, de l’extraction de matériaux marins et de la multiplication des barrages et retenues d’eau aggravent les risques liés au recul du trait de côte observé en Afrique de l’Ouest. Or, la zone littorale regroupe plus de 30 % de la population totale et 50 % de la population urbaine des États côtiers d’Afrique de l’Ouest. De plus, elle concentre plus de 56 % de leur PIB total.

Pour lutter contre l’érosion côtière et renforcer l’adaptation des populations, le FFEM soutient la mise en œuvre du programme régional West Africa Coastal Areas (WACA) initié par la Banque mondiale. Le projet a pour objectif de développer, sur plusieurs sites pilotes, des solutions douces, comme la végétalisation ou l’aménagement de brise-lames avec des matériaux durables. Il mise également sur la consolidation de mécanismes d’observation du littoral pour orienter les politiques publiques sur la gestion des espaces littoraux.

Descriptif

Quatre composantes structurent ce projet :

  • Contribuer au fonctionnement et au renforcement de la Mission d’observation du littoral ouest-africain (MOLOA) et de ses partenaires.
  • Produire des données relatives à la compréhension des risques littoraux et renforcer des compétences de la MOLOA et de ses partenaires.
  • Favoriser le partage d’expériences et la mise en œuvre d’actions pilotes pour la réduction des risques côtiers.
  • Mener des actions de communication et de capitalisation autour du projet.
Impacts
  • Développement de la connaissance des milieux et des pressions ainsi que des dispositifs de suivi.
  • Gouvernance partagée des zones côtières, par la consolidation des mécanismes d’observation des littoraux d’Afrique de l’Ouest.
  • Préservation des écosystèmes et réduction de l’artificialisation du littoral.
  • Amélioration de la résilience des territoires face aux aléas naturels et aux effets des changements climatiques, par le recours à des solutions douces pilotes de protection des côtes.
Caractère exemplaire et innovant

Ce projet vise la mise en place de solutions douces pour protéger les côtes d’Afrique de l’Ouest, favorisant l’émergence d’innovations pour lutter contre l’érosion côtière dans une région qui a encore peu recours à ce type de solutions. Il repose également sur des travaux de prospective territoriale alimentés par l’observation des littoraux : une démarche exemplaire qui contribue à la consolidation des connaissances sur ce phénomène.

01/11/2018
Date de début du projet
30/11/2022
Date de fin du projet
20/03/2018
Date d'octroi du projet
4 ans
Durée du financement
Bénin, Sénégal, Togo
Localisation
Outils de financement
10 217 000 EUR
Montant du programme
1 277 000
EUR
Montant du financement FFEM
En cours
Statut
Centre de Suivi Écologique de Dakar
Bénéficiaire(s)
Agence Française de Développement
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
AFD
Centre de suivi écologique
Nordic Development Fund
Cofinanceur(s)