• logo linkedin
  • logo email
CMX 1024-2011 Mai-Mexique-Julien Calas, FFEM
Les zones humides du territoire de Mexico apportent des services vitaux à la métropole pour son adaptation au changement climatique. Mais la pression urbaine croissante les menace fortement. Le projet Xochimilco pilote appuyé par le FFEM contribue au développement, à la préservation et la gestion durable de ces sites essentiels à l’équilibre local.
Contexte

La zone sujette à conservation écologique (ZSCE) de la ville de México se situe dans la zone patrimoniale inscrite à l’UNESCO de Xochimilco, Tláhuac et Milpa Alta. Elle est un élément central pour l’équilibre et la résilience de la région. Elle génère d’importants bénéfices écologiques, économiques et sociaux. Réservoir de biodiversité, régulateur climatique limitant les inondations, patrimoine et héritage bioculturel, elle génère des revenus liés au tourisme et aux activités agricoles traditionnelles. Mais, l’urbanisation et l’agriculture intensive menacent cette zone humide et lacustre.

Appuyé par le FFEM, le projet pilote Xochimilco vise à préserver et à restaurer les services que la zone écologique fournit à México, avant de reproduire ces expérimentations dans la zone patrimoniale. Le tout en conciliant développement économique local, valorisation du patrimoine et préservation de l’environnement.

Descriptif

Le projet repose sur trois composantes :

  • Définir une stratégie de gestion durable pour le territoire de la ZSCE, afin de fournir aux décideurs de la zone humide méridionale de la ville de México, une synthèse des expériences précédentes et des outils de gestion adaptés aux enjeux.
  • Préserver et gérer la ZSCE, et soutenir la diversification productive locale pour mettre en œuvre des réponses rapides et concrètes aux défis locaux grâce à des outils et instruments de gouvernance.
  • Communiquer, apporter un soutien institutionnel aux autorités locales et évaluer l’efficacité des projets au bénéfice de la population avant d’envisager un déploiement dans le reste de la zone patrimoniale.
Impacts
  • Renforcer la mise en œuvre d’une approche globale et multidimensionnelle pour soutenir la transition vers le développement durable d’une zone beaucoup plus large.
  • Structurer sur le plan institutionnel la ZSCE par le développement de compétences en gestion de projets, la coordination des acteurs, la planification des actions et la définition d’une stratégie à court, moyen et long terme.
  • Promouvoir auprès des habitants de la ZSCE le dernier poumon vert de cette ampleur de la ville.
  • Favoriser la compatibilité des actions de conservation de l’environnement compatible avec les activités économiques.
Caractère exemplaire et innovant

Le projet soutenu par le FFEM est innovant car il intègre pleinement la zone humide dans l’espace urbain, notamment via des instruments novateurs de planification territoriale. Une démarche rendue possible grâce aux nouvelles conditions de coordination existant entre les organismes publics locaux. Ces derniers articulent les efforts pour la récupération des systèmes de zones humides et la régénération environnementale de la Ville de México, ce qui représente une réelle opportunité pour l’avenir de la ZSCE et des zones humides de la ville.

L’investissement réalisé par les trois institutions engagées sera maintenu sur le moyen terme. Il a pour but de reconstruire les conditions environnementales pour une meilleure utilisation de la zone par les habitants et les visiteurs, mais aussi d’améliorer le bien-être social.

01/09/2022
Date de début du projet
30/09/2026
Date de fin du projet
03/12/2014
Date d'octroi du projet
4 ans
Durée du financement
Outils de financement
5 200 000 EUR
Montant du financement
1 550 000
EUR
Montant du financement FFEM
En cours
État
World Wildlife Fund Mexico (WWF Mexico)
Bénéficiaires
AFD
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
SEDEMA
Cofinanceurs
  • sur la même région