• logo linkedin
  • logo email
Saline Bali, Bassin du Congo
L’Afrique centrale héberge environ 10 % de la biodiversité mondiale. Cette zone couvre cinq pays et des millions d’hectares de forêts. Pour que l’exploitation forestière dans la région soit plus durable et tienne compte de sa richesse en biodiversité, le FFEM soutient le partenariat public-privé pour la gestion durable des forêts d'Afrique centrale (P3FAC).
Contexte

La superficie totale de la forêt dense du bassin du Congo est estimée à 160 millions d’hectares répartis entre le Cameroun, le Congo, le Gabon, la République centrafricaine et la République démocratique du Congo. Des plans d’aménagement forestier ont été mis en place à partir des années 2000. Ils sont régulièrement ajustés dans le but de maintenir la gestion durable de ces espaces. Mais les plus anciens sont fréquemment confrontés à des difficultés remettant en question leur efficacité et leur prise en compte du facteur de durabilité.

Pour préserver la structure et la dynamique des forêts d’Afrique centrale, le projet DynAfFor lancé en 2013 cherchait à établir des règles d’exploitation du bois intégrant le fonctionnement écologique des populations et des peuplements d’arbres, et la variabilité des conditions environnementales. Le projet P3FAC s’inscrit dans la continuité de DynAfFor. Il élargit le champ des études des techniques sylvicoles, de la régénération, de la faune et des produits forestiers non ligneux (PFNL) pour mieux intégrer les populations locales et mobiliser les administrations forestières.

Descriptif

Le projet se divise en cinq composantes :

  • Élargir les données sur la dynamique forestière (installation de nouveaux sites, quantification de la biomasse, diffusion des résultats).
  • Analyser les impacts des activités anthropiques sur les processus biologiques et écologiques affectant la dynamique démographique des populations d’arbres commerciaux et des PFNL.
  • Proposer des actions d’aménagement et des itinéraires de sylviculture adaptés à différents types de forêts pour améliorer la durabilité de la gestion forestière.
  • Intégrer les résultats de la recherche sur la gestion durable des forêts et ses modalités d’application sur le terrain dans les décisions politiques.
  • Organiser un atelier scientifique appliqué pour des échanges techniques sur les trois bassins tropicaux (Afrique, Asie, Amérique) .
Impacts
  • Amélioration de la couverture spatiale et de la diversité des types d’habitats forestiers étudiés grâce à la stratégie de recherche sur la dynamique forestière issue du projet DynAfFor
  • Évaluation et réduction de l’impact des activités anthropiques sur les mécanismes écologiques et biologiques
  • Amélioration des règles de gestion et des actions d’aménagement aux différents types de forêts et diffusion des bonnes pratiques
  • Intégration des résultats de la recherche dans les politiques forestières
  • Échange d’informations et partage d’expériences entre les trois bassins tropicaux
Caractère exemplaire et innovant

La mise en place et la valorisation de dispositifs de recherche appliquée, au cœur du projet P3FAC, en font un projet innovant et exemplaire. Le but : maîtriser les caractéristiques de la dynamique forestière afin de mieux prédire les conséquences de l’exploitation forestière. Ainsi, le projet P3FAC vient renforcer DynAfFor, aujourd’hui perçu comme un projet innovant par ses méthodes et ses objectifs. Le projet innove également par son ambition d’étudier plus en profondeur le prélèvement de certains PFNL et l’impact de leur exploitation sur les écosystèmes et leurs dynamiques.


Enfin, le mode de fonctionnement même du projet, qui inclut différents mécanismes de collaboration entre organismes de recherche internationaux, est également un facteur d’innovation dont il faudra tirer des enseignements à la fin du projet.

01/02/2017
Date de début du projet
28/02/2022
Date de fin du projet
01/04/2016
Date d'octroi du projet
5 ans
Durée du financement
Congo Gabon République centrafricaine RDC Cameroun
Localisation
Outils de financement
8 420 000 EUR
Montant du programme
2 000 000
EUR
Montant du financement FFEM
En cours
Statut
ATIBT en partenariat avec la COMIFAC
Bénéficiaire(s)
Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation
Ministère de la Transition écologique
Institution(s) membre(s) porteuse(s) du projet
AFD
CIRAD
KFW
NATURE +
FNRS
Gembloux Agro-Bio Tech
PPECF2
secteur privé et autres financements
WILDMEAT project
Cofinanceur(s)