• logo linkedin
  • logo email
Couv Rapport annuel 2014
A l’occasion de la sortie de son rapport annuel, le FFEM présente ses résultats pour 2014 : 17 nouveaux projets approuvés pour un montant de 17,77 millions d'euros. 56% des projets sont au bénéfice de l’Afrique subsaharienne. 75% des engagements financiers répondent aux priorités stratégiques du FFEM.

17 nouveaux projets approuvés pour un montant de 17,77 millions d'euros

En 2014, le FFEM a approuvé le financement de 17 nouveaux projets pour un montant de 17,77 millions d’euros, qui portent à 92,5 millions d’euros les engagements cumulés sur la période 2011-2014, soit l’utilisation quasiment complète des ressources mises à sa disposition sur la période écoulée. 56% des engagements financiers soutiennent des projets en Afrique subsaharienne. 

75% des engagements financiers répondent aux priorités de concentration des activités du FFEM

Le FFEM a concentré son activité sur les cinq priorités validées dans le cadre de sa programmation stratégique 2013-2014, à savoir : les territoires urbains durables, les mécanismes de financement de la biodiversité, la gestion intégrée des zones littorales et marines, l’agriculture durable et l’énergie durable en Afrique.

L’approche par thématique de concentration permet au FFEM d’agir de manière transversale dans ses différents domaines d’activité. Par ailleurs, ces orientations stratégiques s’inscrivent précisément dans l’agenda post-2015 et en particulier dans les objectifs du développement durable (ODD), tels qu’ils devraient être adoptés par l’Assemblée Générale des Nations unies en septembre prochain.

Renforcer et faciliter les alliances d’acteurs pour promouvoir un environnement de meilleure qualité 

Le FFEM a poursuivi son soutien aux capacités d’action des acteurs de la société civile, privés, ONG, et le monde de la recherche afin qu’ils contribuent de manière plus efficace à des initiatives locales de préservation de l’environnement mondial.

A titre d’exemple, pour stimuler dans les pays en développement le marché des technologies et services d’atténuation et/ou d’adaptation aux changements climatiques, le FFEM a reconduit en 2014 son dispositif de soutien aux entreprises qui sont un réservoir d’innovations et ont la capacité de diffuser à grande échelle ces innovations. En 2014, 2 millions d’euros ont été octroyés à travers l’appui à quatre entreprises, avec la FISP Climat.

Un groupe d'enfants à Madagascar

Accès à l'énergie propre pour tous

Zoom sur le projet Rhyvière II à Madagascar

Convaincu que l’accès à une énergie durable pour tous est un enjeu majeur avec des impacts environnementaux, économiques et sociaux forts, le FFEM a apporté son soutien au GRET pour son projet "Réseaux hydroéléctriques villageois, énergie et respect de l’environnement (Rhyvière II) à Madagascar".

95.2% des ménages malgaches en zones rurales n’ont accès ni à l’électricité, ni à des services énergétiques modernes.

Ce projet va permettre l’électrification de 11 communes grâce au développement d’un réseau hydroélectrique. Simultanément des solutions décentralisées (pico-hydroélectricité, solaire) électrifieront une cinquantaine de hameaux situés en marge du réseau.
En parallèle, des concertations seront organisées pour mettre en place des dispositifs de paiement pour services environnementaux (PSE) pour les agriculteurs qui accepteront de faire évoluer leurs pratiques. Ces PSE permettront de préserver la biodiversité exceptionnelle de Madagascar tout en apportant un complément de revenu aux cultivateurs locaux.

Au total, ce sont 50 000 personnes, 400 petits entrepreneurs locaux et 41 services publics (écoles et centres de santé) dont la qualité de vie sera améliorée grâce à l’électrification et les PSE du projet Rhyvière II.
Ce projet aura ainsi un impact tant sur la préservation de la biodiversité que sur le climat, tout en améliorant les conditions de vie des populations locales.
En co-finançant ce projet et les 16 autres engagés en 2014, le FFEM confirme sa volonté de soutenir des projets qui s’inscrivent de manière transversale dans ses domaines d’intervention, en ayant des bénéfices multiples pour l’environnement mondial ainsi que pour les populations locales.

Téléchargez le rapport annuel 2014

Voir toutes les publications