• logo linkedin
  • logo email
AM_1 © Ana Giró.jpg

Les effets cumulés du réchauffement climatique et les pressions anthropiques ont déjà des conséquences sur les océans, sur le plan économique et en termes d’érosion de la biodiversité. Des négociations pour définir un instrument international juridiquement contraignant pour protéger la biodiversité en haute mer (BBNJ) sont engagées, mais les dispositifs de préservation des écosystèmes restent à construire. A ce stade, les négociateurs envisagent différents modèles de gouvernance : centralisés, régionaux ou hybrides.

Cet évènement s’intéresse aux enjeux liés à la protection des écosystèmes marins notamment en lien avec leur rôle dans régulation du climat, et à la définition de zones et d’outils de protection de la biodiversité en haute mer. Ces questions ont été débattues par des experts, chercheurs et décideurs engagés dans la gouvernance des océans à partir d’exemples concrets.

Cette session, organisée le 6 septembre 2021 à Marseille en partenariat avec l’OFB et l’UICN, a présenté des projets récents financés par le FFEM sur la façon de combler le fossé entre la science et la prise de décision pour la protection de la biodiversité en haute mer.

pdf : 12.32 Mo
disponible aussi en : fr
12.32 Mo (pdf)
téléchargé 2 fois