Le COPIL du FFEM accueille son nouveau président, Christophe Bories

publié le 26 juin 2020
  • logo linkedin
  • logo email
image aérienne ©Alexis_Rosenfeld
Christophe Bories prend la suite de Cyril Rousseau à la tête du COPIL du FFEM. Il remplace en effet ce dernier en tant que sous-directeur des affaires financières multilatérales et du développement à la direction générale du Trésor.

Christophe BoriesDiplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris, ancien élève de l’Ecole nationale d’administration (promotion Léopold Sédar Senghor), Christophe Bories débute sa carrière à la DG Trésor en 2004 au sein du bureau chargé des banques et des établissements de crédit pour se consacrer en 2006 au sujet du financement de la dette et du Secrétariat du Club de Paris. En 2008, il est détaché pendant 3 ans à la Banque mondiale en tant qu’économiste au sein du bureau de mobilisation des ressources de l’Association pour le Développement International (IDA) avant de revenir à la DG Trésor. Il est alors successivement en charge des bureaux dédiés aux Relations bilatérales et instruments financiers européens et du Système financier international et de la préparation des sommets, avant d’être nommé Chef de service économique régional à Canberra en Australie. Il revient à la DG Trésor à Paris en 2018, en tant que sous-directeur du service des Affaires bilatérales et de l’internationalisation des entreprises.

Christophe Bories a représenté la France aux conseils d'administration de la Banque européenne d'investissement (BEI), du Fonds européen d'investissement (FEI) et de la Banque de Développement du Conseil de l'Europe (CEB). 

Il remplace cette année Cyril Rousseau aux affaires financières multilatérales et du développement de la DG Trésor et devient ainsi le nouveau président du COPIL du FFEM. Il représentera également la France au conseil du Fonds vert pour le climat. 

La prochaine réunion du COPIL le 29 juin sera l’occasion d’accueillir son nouveau Président, avec un agenda marqué par de nombreuses propositions de projets, malgré la crise sanitaire.