• logo linkedin
  • logo email
CMR 1165_2013- Banc d'Arguin Guillaume Chiron
Deux études portant sur le parc national du Banc d’Arguin et le parc de Diawling viennent de paraître. Ces deux parcs nationaux mauritaniens sont financés par le FFEM, pour protéger la biodiversité

L’étude « The role of marine protected areas in sustaining fisheries: The case of the National Park of Banc d’Arguin, Mauritania » (en français : « Le rôle des aires maritimes protégées dans la durabilité des pêcheries : cas du Parc National du Banc d’Arguin »), est parue dans le numéro de septembre 2020 de la revue spécialisée Aquaculture and Fisheries.  Elle a été réalisée dans le cadre de l’étude sur l’évaluation des services écosystémiques du parc du Banc d’Arguin, financée par le FFEM via le fond fiduciaire BACoMaB depuis 2014.

L’article « Mauritania’s Economic and Social Ambitions Collide: The Story of Diawling Park » (en français : « Les ambitions économiques et sociales de la Mauritanie entrent en conflit : l'histoire du Parc de Diawling ») a été publié en avril 2020 sur le site de la Fondation Carnegie pour la paix internationale. Il analyse les tensions entre conservation du parc du Diawling et développement économique, en mettant en lumière les intérêts socioéconomiques des différents acteurs. L’autrice, Intissar Fakir, est membre et rédactrice en chef à la Fondation Carnegie, association et cercle de réflexion américain.

Ces deux parcs sont financés sur le long terme par le fond fiduciaire BACoMaB, auquel le FFEM contribue.

à lire aussi