Lancé le 17 décembre 2020, ce projet est basé sur l’approche paysage, afin de préserver la biodiversité et gérer durablement les ressources naturelles, favorisant ainsi le développement socio-économique du territoire.

La convention de ce projet a été signée en ligne le 17 décembre 2020, en présence de la Ministre congolaise de l’Economie Forestière et de l’Ambassadeur de France. 

60% du territoire de la République du Congo est recouvert par un massif forestier, le deuxième plus grand d’Afrique. Le secteur forestier congolais constitue une source importante de recette fiscale et un pilier dans la croissance économique du pays. En effet, depuis une vingtaine d’année la construction de nouvelles infrastructures routières a accompagné l’exploitation du massif forestier, auparavant enclavé. Cependant cette accessibilité a également favorisé le braconnage, ce qui menace la biodiversité. 

Le projet Paysage Forestier Nord Congo a pour objectif de favoriser le développement socio-économique tout en préservant l’exceptionnelle biodiversité. Sa zone d’intervention comprend 19 concessions forestières, 6 aires protégées et quelques concessions agricoles et minières répartis dans les départements de la Sangha, de la Likouala et la partie nord de la Cuvette Ouest. Différents types d’actions seront mis en œuvre, notamment un renforcement de la lutte anti-braconnage, la mise en place de corridors écologiques et un suivi des aires protégées.