• logo linkedin
  • logo email
Renforcer la gestion des aires protégées, marines et côtières, du récif méso-américain grâce à l'établissement d'un mécanisme de financement durable pour appuyer la participation de la société civile et des communautés locales à la gestion des ressources naturelles.
Context

Le récif méso-américain (MAR) est le plus vaste système récifal de l'Atlantique Ouest qui s'étend sur plus de 1 000 km de la côte caribéenne de quatre pays, le Mexique, le Belize, le Guatemala et le Honduras. Le MAR abrite plus de 500 espèces de poissons, 65 espèces de coraux bâtisseurs de récif, de grandes populations de lamantins, de tortues, et les plus grands rassemblements annuels connus de requins-baleines. 90% des espèces du récif sont endémiques.
Les récifs, les mangroves et autres écosystèmes du MAR fournissent des sources directes de subsistance et de revenu à la moitié des 1 à 2 millions de personnes vivant sur cette côte, pour qui ces écosystèmes sont également une référence culturelle. Le récif leur apporte des ressources halieutiques, des revenus du tourisme et une protection contre les tempêtes tropicales et les conséquences du changement climatique, surtout pour les populations les plus vulnérables.
La contribution du MAR à l'économie locale a été évaluée pour le secteur touristique à 2,7 milliards d’US$, à 395 millions US$ pour la pêche et entre 944 millions US$ et 2,8 milliards US$ pour la protection du littoral. Toutefois, ces écosystèmes sont menacés, principalement par la surpêche, le changement climatique et le tourisme de masse.
La dégradation du récif corallien pourrait lui faire perdre 10% à 20% de sa capacité de protection du littoral et la pêche pourrait diminuer de 30% à 45% d’ici 2015. Pour faire face à ces enjeux, les quatre pays ont mis en place des systèmes d'aires protégées côtières et marines.
 

Description

Le projet se structure autour de 4 principaux axes :

  • Constituer et gérer un fonds de dotation pour la conservation : MAR Fund gère une dotation initiale de 11 millions d’euros et cherche à lever 2 millions d’euros supplémentaires.
  • Mettre en œuvre un programme de petites initiatives pour les projets locaux de conservation dans 14 AMP prioritaires. Ces subventions (entre 20.000 et 50.000 $US en moyenne) accompagnent selon les années, des pêcheries durables, des activités touristiques, les mécanismes de financement pérenne des AMP.
  • Renforcer 4 AMP prioritaires grâce à un programme de petites initiatives. La coopération allemande finance une AMP par pays, par le biais de  création d'infrastructures, la fourniture d'équipements, et le renforcement des capacités dans la planification et la gestion des aires protégées.
  • Créer une « communauté de pratique » au sein du réseau des AMP pour renforcer les capacités des AMP et de créer des ponts avec d'autres initiatives régionales au niveau de la Caraïbe ou de l'Amérique centrale.

 

Impacts
  • Le fonds de dotation générera plus de 1,4 million d’euros sur 5 ans au bénéfice d’initiatives de terrain. MAR Fund peut ainsi contribuer à combler près de 30% de l’écart actuel entre besoins et ressources financières des AMP.
  • Construire une communauté régionale entre ONG et organisations communautaires favorisant les échanges d’expérience.
  • Renforcer les capacités de nombreuses ONG en permettant la participation des communautés locales dans la gestion des ressources du MAR.
     
01/09/2013
Project start date
31/12/2018
Project end date
23/11/2012
Project grant date
5 ans
Duration of funding
Mexico
location
financing tool
21 322 000 EUR
Amount of the program
1 060 000
EUR
Amount of FFEM funding
En cours
Status
MAR Fund
Beneficiaries
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Institution responsible
KfW (fonds de dotation et fonds d'amortissement) Overbrook-NOAA et autres bailleurs sur la dotation
Co-financiers

Chargée de projets – Constance Corbier-Barthaux 
Tél : +33 (0)1 53 44 34 83
corbierc@afd.fr